Cliquez ici!

Gauche
Droite
×


Google: Yahoo: MSN:

Commencez votre essai gratuit de 30 jours.


Résultats de la recherche (2187 résultats)

root
05 Juin 2014, 1:06
Ces derniers jours les disparitions ont sensiblement augmenté au Rwanda comme le rapportent la population et Human Rights Watch qui a récemment publié un communiqué dans lequel elle accuse le gouvernement rwandais d’être impliqué dans la disparition forcée d’une multitude de ses habitants au Nord-ouest du pays et dont certains seraient détenus dans des casernes militaires.

http://www.hubert-herald.nl/Rwanda_bestanden/image024.jpg
« Une disparition forcée » est définie comme étant un acte qui implique qu’une organisation, souvent étatique, prenne part dans la disparition d’une ou plusieurs personnes par le meurtre ou la séquestration sans que ces personnes soient retrouvables. L’organisation niant, par après, avoir connaissance de la disparition de la personne enlevée. Tout ceci dans le but de contourner les droits fondamentaux que la victime détient. Ces droits comprennent, entre autres, le droit à la sécurité et la dignité, le droit à une représentation juridique, le droit à un procès équitable, le droit à une détention dans des conditions humaines et/ou le droit à la vie lorsqu’une personne est enlevée pour être tuée.

L’ONG qui s’engage pour le respect et la propagation des droits de l’homme avait reçu depuis mi-avril plusieurs témoignages confirmant les accusations énoncées supra à l’encontre des représentants du gouvernement. Elle a d’ailleurs pu constituer une liste nominative des personnes qui sont jusqu’à présent présumées disparues. Les informations qui nous parviennent de plusieurs témoins, confirment que des civils ont été enlevés en grand nombre dans les régions de Rubavu, Musanze ainsi que dans la ville de Kigali.

Ces témoins ont donné des récits très précis des circonstances de ces enlèvements. Un fait inquiétant, révèle avec quelle grande latitude les services de renseignements militaires, DMI, agissent au Rwanda. Ils peuvent ainsi agir dans l’impunité totale, car le gouvernement ne semble pas capable ou/ni vouloir enquêter sur ces disparitions. En même temps la terreur se propage au sein de la population civile, dont chaque membre craint de disparaître à son tour, un de ces jours.

Les forces policières au Rwanda ont confirmé avoir reçu plusieurs plaintes concernant des disparitions inexplicables de personnes. Le commandant de la police de Rubavu, Karangwa Murenge, a annoncé enquêter sur ces phénomènes, mais a ajouté que des personnes avaient bien tendance à disparaître dans cette région. En effet il affirme que beaucoup de personnes vivant dans le Nord-Ouest du pays ont passé des semaines, voire des mois, en RDC sans que personne ne s’en aperçoive.

À Kigali les représentants de la police ont affirmé que les accusations d’enlèvements n’étaient que des rumeurs, mais à cela ils ont ajouté que les forces de police de Rubavu et Musanze ont arrêté environ 35 personnes, accusées d’avoir des relations avec le FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda).

Cependant une certaine inquiétude demeure d’une part à cause du fait que les personnes disparues restent introuvables et d’autre part parce beaucoup de ces personnes n’avaient aucune raison de quitter leurs maisons. D’ailleurs des soupçons ont été émises selon lesquelles toute une famille, bien intégrée dans la vie civile du Rwanda, aurait également été enlevée.

Par Blaise Linaniye


Source: www.jambonews.net
 
root
04 Juin 2014, 4:31
Google prévoit de dépenser plus d'un milliard de dollars dans une flotte de satellites destinés à étendre l'accès à internet à des zones reculées de la planète, affirme le Wall Street Journal.

http://files.newsnetz.ch/story/2/1/4/21441759/1/topelement.jpgGoogle veut étendre l'accès à internet via de nouveaux satellites. Pour y parvenir, le groupe américain est prêt à dépenser plus d'un milliard de dollars (plus de 900 millions de francs).

Le projet, dont les détails restent à fixer, démarrerait avec 180 petits satellites en orbite à des altitudes plus basses que les satellites ordinaires, et pourrait ensuite s'étendre, ont indiqué des sources proches du dossier au quotidien économique.

En fonction du réseau retenu, le coût irait d'environ un milliard de dollars à plus de trois milliards.

Rachat du fabricant de drones Titan Aerospace

Google a déjà effectué des tests dans le passé pour un projet baptisé "Loon", où des montgolfières servent de relais pour apporter internet dans des régions en étant dépourvues.

Le géant internet américain avait également annoncé mi-avril l'achat, pour un montant non divulgué, du fabricant de drones Titan Aerospace.

Lire aussi :

>> [VIDEO] HP lance un premier PC sans clavier ni souris

>> Un étudiant belge développe un drone-ambulance

>> « Les Chinois ont la volonté de résider sur la Lune »

>> Des Softwares Microsoft Deviennent GRATUIT et OPEN-SOURCE

Ce dernier a conçu des prototypes qui fonctionnent à l'énergie solaire et sont capables de se maintenir pendant cinq ans à une vingtaine de kilomètres d'altitude. Ils peuvent remplir la plupart des tâches confiées à des satellites géostationnaires, mais sont moins coûteux.

"Il est encore tôt, mais des satellites atmosphériques pourraient aider à donner un accès internet à des millions de personnes", avait commenté à l'époque un porte-parole de Google.


Source: lematin.ch
 
root
04 Juin 2014, 4:09
Le pape François a prononcé dimanche un vibrant plaidoyer pour la paix au Proche-Orient lors de sa visite à Bethléem, en Cisjordanie occupée. Le souverain pontife a comblé ses hôtes du jour en se félicitant des bonnes relations entre le Vatican et «l'Etat de Palestine».

http://files.newsnetz.ch/bildlegende/150511/1846711_pic_970x641.jpg«Il est nécessaire d'intensifier les efforts et les initiatives destinées à créer les conditions d'une paix stable fondée sur la justice, la reconnaissance des droits de chacun et la sécurité de tous», a-t-il déclaré. «Il est temps de mettre fin à une situation qui devient toujours plus inacceptable», a-t-il ajouté.

Lors d'une conférence de presse, François a par ailleurs qualifié Mahmoud Abbas, qui se trouvait à ses côtés, d'«homme de paix». Le président palestinien a peu après accusé Israël de «tenter de chasser les Palestiniens, chrétiens et musulmans», de Jérusalem-Est occupé et annexé.

Mahmoud Abbas se rendra le 6 juin au Vatican, répondant à l'invitation que le pape François a adressée au président palestinien et au chef de l'Etat israélien Shimon Peres, a annoncé le négociateur palestinien Saëb Erakat. «Le président Abbas a accepté l'invitation du pape et le lui a dit», a déclaré M. Erakat, précisant que la visite aurait lieu le 6 juin.

Arrêt imprévu

Un peu plus tard, le pape Jorge Bergoglio a fait un arrêt imprévu dans la ville de Bethléem, devant la barrière de séparation édifiée par Israël en Cisjordanie. Il est descendu de sa voiture pour se recueillir quelques minutes au pied de ce haut mur de béton.

Plus tard, François a célébré une messe face à une foule de Palestiniens, sur la place de la Mangeoire, non loin de l'église de la Nativité. Il a plaidé pour les droits des enfants. Il a évoqué «ces enfants trop nombreux qui continuent à vivre dans des situations inhumaines, en marge de la société».

«Honte devant Dieu»

http://files.newsnetz.ch/bildlegende/150511/1843605_pic_970x641.jpg«Malheureusement, dans notre monde qui a développé les technologies les plus sophistiquées, de nombreux enfants aujourd'hui encore sont exploités, maltraités, tenus en esclavage, objets de violence et de trafics illicites. De nombreux enfants sont aujourd'hui déracinés, réfugiés, parfois noyés dans les mers, spécialement dans les eaux de la Méditerranée», a déclaré le pape.

«De tout cela nous avons honte aujourd'hui devant Dieu. Ce Dieu qui s'est fait Enfant», a-t-il dit en référence à Jésus né dans une mangeoire à Bethléem selon la tradition de l'Evangile.

«Les enfants sont un signe. Signe d'espérance, signe de vie (...) Quand les enfants sont accueillis, aimés, défendus, protégés dans leurs droits, la famille est saine, la société est meilleure, le monde est plus humain», a-t-il dit.

Etape délicate

Le pape est arrivé tôt dimanche matin en Cisjordanie pour l'étape la plus délicate de son voyage de trois jours au Proche-Orient. Le chef de l'Eglise catholique est venu d'Amman à bord d'un hélicoptère militaire jordanien qui s'est posé sur un héliport de Bethléem, lieu de naissance de Jésus selon la tradition chrétienne.

En allant directement par hélicoptère à Bethléem, François est devenu le premier pape contemporain à se rendre en Cisjordanie sans transiter au préalable par Israël.

Les Palestiniens ont accordé un soin particulier aux symboles. Ils ont installé à Bethléem une fresque représentant Jésus et son père Joseph, tous deux coiffés d'un keffieh noir et blanc identique à celui de leur défunt président Yasser Arafat. Ils ont aussi placardé à travers la ville des images comparant le vécu des Palestiniens aux souffrances endurées par Jésus.

http://files.newsnetz.ch/bildlegende/150511/1846691_pic_970x641.jpgEscale en Israël

François se rendra en Israël en début d'après-midi. Pour éviter tout faux-pas diplomatique, il n'effectuera pas le court trajet par la route pour gagner Jérusalem, dont la partie orientale a été annexée par Israël après la guerre des Six-Jours en 1967.

Il se rendra par hélicoptère à Tel Aviv. Il prendra ensuite un autre hélicoptère pour Jérusalem, ville aux multiples lieux saints pour les juifs, les chrétiens et les musulmans.

Célébration oecuménique

Dans la basilique du Saint-Sépulcre, il assistera à une célébration oecuménique à l'occasion des 50 ans de la rencontre à Jérusalem entre son prédécesseur Paul VI et le patriarche Athénagoras, qui avait symbolisé une réconciliation entre catholiques et orthodoxes séparés depuis le schisme de 1054.



Source: lematin.ch
 
root
04 Juin 2014, 3:48
Dans une conférence de presse dans l'avion qui le ramenait de Jérusalem dans la soirée de lundi, interrogé sur le point de savoir s'il était possible un jour d'ordonner des hommes mariés, le pape François a d'abord répondu que le célibat des prêtres est «un don pour l'Eglise».

http://files.newsnetz.ch/story/1/3/4/13493327/4/topelement.jpg«Il y a des prêtres mariés dans l'Eglise, a-t-il par ailleurs relevé, citant entre autres les Anglicans ralliés à Rome, les coptes catholiques, certains prêtres d'Eglises orientales.

En affirmant que le célibat des prêtres »n'est pas un dogme«, François a semblé ouvert à une discussion sur ce sujet, laissant une porte ouverte.

L'Eglise - et notamment Benoît XVI - a déjà affirmé que ce n'était pas un dogme, comme l'est par exemple la foi dans la Résurrection du Christ. Ce qui est parfois suggéré est la possible ordination de »viri probati«, d'hommes mariés notamment à la retraite et très engagés au service de l'Eglise, qui voudraient devenir prêtres. Il n'a jamais été envisagé par contre que des prêtres puissent être autorisés canoniquement à se marier.



Source: lematin.ch
 
root
04 Juin 2014, 3:36
ETATS-UNIS — Deux filles de 12 ans ont été inculpées comme des adultes pour tentative d'assassinat d'une camarade du même âge dans le Wisconsin, au nord des Etats-Unis. Elles encourent 65 ans de prison.

http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/02929/Slender-Man02_2929995b.jpgLes deux pré-adolescentes fréquentaient le site internet Creepypasta qui recense des histoires d'horreur. Pour satisfaire un leader virtuel appelé «Slenderman», elles étaient censées assassiner une de leurs camarades, selon la chaîne locale Fox 6 Now.

Elles voulaient devenir «mandataires» de «Slenderman», c'est-à-dire «faire le travail» pour leur héros de fiction. Selon l'acte d'accusation, reproduit par la chaîne de télévision, l'une des deux jeunes filles affirmait devoir tuer quelqu'un pour montrer son dévouement à «Slenderman».

La jeune victime a été invitée à passer la nuit chez l'une des deux accusées samedi. Elle a été attirée dans un bois, poignardée 19 fois, dont une fois près d'une artère, avant d'être laissée pour morte. Un cycliste l'a découverte. Elle se trouvait dans un état stationnaire mardi.

Les deux accusées sont en détention et doivent à nouveau comparaître le 11 juin devant un juge. Lors d'une conférence de presse, le chef de la police de Waukesha, où se sont déroulés les faits, a alerté les parents sur les dangers d'internet.

«Cela doit être un cri d'alarme pour les parents. Les parents sont fortement encouragés à limiter et surveiller l'usage d'internet de leurs enfants», a déclaré Russell Jack.


Source: lematin.ch
 
root
04 Juin 2014, 3:07
Dans un communiqué diffusé dimanche, les envoyés spéciaux pour la région des Grands Lacs de l’ONU, de l’Union Africaine, de l’Union européenne et des États-Unis ont appelé à la reddition "complète" des rebelles hutu rwandais des FDLR, actifs en République démocratique du Congo (RDC).

http://africanarguments.org/wp-content/uploads/2014/04/KobblerFIB-e1398267379831.jpgAprès un début, timide, de reddition des rebelles des Forces démocratique pour la libération du Rwanda (FDLR), les envoyés spéciaux, auxquels se joint le chef de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), Martin Kobler, exhortent, dans un communiqué, les rebelles à "une complète reddition de tous les combattants et hauts gradés FDLR dans les prochains jours".

Quant à ceux qui "choisissent de ne pas se rendre, de ne pas renoncer à la violence, et de ne pas se soumettre à un processus de désarmement, démobilisation et réinsertion continueront d’être passibles de l’action militaire des FARDC (armée congolaise) et de la Monusco", ont-ils insisté, avant d’ajouter que les "FDLR qui se rendent et souhaitent retourner au Rwanda pourront être rapatriés dans le cadre du processus DDR/RR (désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation) existant" dans leur pays.

Les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) sont accusées d’avoir participé au génocide des Tutsi en 1994 au Rwanda, qui a fait au moins 800 000 morts selon l’ONU. Réfugiées dans l’est de la RDC, aujourd’hui très affaiblies, elles comptent entre 1 500 et 4 000 hommes, selon les sources.

Une reddition "insignifiante"

Le 18 avril, elles avaient annoncé vouloir se séparer d’"ex-combattants importants" afin de "se consacrer à la lutte politique" au Rwanda, qui refuse tout dialogue avec elles. Vendredi à Kateku, à 220 kilomètres au nord de Goma, capitale du Nord-Kivu, 105 hommes se sont rendus avec 100 armes. Seuls 97 d’entre eux ont pu être cantonnés dans un camp de la Monusco à Kanyabayonga, au sud de Kateku, certains ex-rebelles ayant changé d’avis.

Il s’agit d’un "nombre insignifiant de combattants subalternes (qui) se sont rendus dans le Nord-Kivu", ont estimé les envoyés spéciaux et le chef de la Monusco. Dans le Sud-Kivu, une opération similaire n’a pas pu commencer vendredi pour des raisons logistiques, ont expliqué les FDLR.

Kinshasa estime que les redditions de vendredi sont une première vague et espère à terme la reddition de 1 400 combattants dans les Nord- et Sud-Kivu, où les FDLR sont accusées de graves exactions contre les civils (viols, meurtres, pillages, enrôlements d’enfants-soldats...).

Les envoyés spéciaux et le chef de la Monusco "invitent le gouvernement de la RDC à veiller à ce que tous les auteurs de crimes de guerre et crimes contre l’humanité soient tenus responsables et répondent de leurs actes".

Début novembre, l’armée et les soldats de la Monusco avaient battu au Nord-Kivu la rébellion essentiellement tutsi-congolaise M23. Leur prochaine cible devait être les FDLR, mais les opérations de grande envergure censées les "neutraliser" n’ont pas encore été lancées.

Dimanche dans un communiqué, la Société civile du Nord-Kivu, un regroupement d’associations, d’ONG et de syndicats, a fait part de ses doutes quant à une volonté réelle des FDLR de se rendre, soulignant que des combattants hutu continuent à sévir.

Elle a appelé le gouvernement et la Monusco à "déclencher comme prévu les opérations de traque contre ces rebelles, en envisageant au besoin un couloir humanitaire pouvant servir de sortie à ceux qui se seraient véritablement décidés à se rendre en même temps que les opérations seront en cours".


igihe.com
 
root
04 Juin 2014, 2:47
Les billets de petite coupure (10, 20 et 50 francs burundais) vont être retirés de la circulation. La Banque de la République du Burundi indique que des pièces de monnaie vont remplacer ces billets qui vieillissent rapidement et qui coutent cher.

http://fr.igihe.com/local/cache-vignettes/L600xH800/billets2-e6386.jpgLe Chef de service du Département chargé de la fabrication, la conservation et la sortie des billets à la BRB, Clément BUTOKE indique les billets de petite coupure vieillissent rapidement du faite qu’ils ont une grande vitesse de circulation comparés aux grandes coupures (billets de 5000 et 10 000 francs) qui eux, sont en bon état.

Ces billets de petite coupure qui s’usent rapidement couté très chers d’où ils vont être remplacés par des pièces de monnaie, a déclaré Clément BUTOKE. Mise à part la raison de moyens que coutent ces billets, Clément BUROKE justifie ce prochain changement par l’espérance de vie des billets et des pièces de monnaie. Un billet à une espérance de vie de 9 à 12 mois alors une pièce de monnaie en possède 20 ans.

Pour les billets qui semblent tarir dans la circulation, ici parlant des billets de 2000 francs burundais, le Chef de service du Département chargé de la fabrication, la conservation et la sortie des billets à la BRB, explique que ces billets manquent dans les poches de gens mais ils n’en manquent pas au niveau macroéconomique. Cette rareté, poursuit Clément BUTOKE, relève d’un problème des canaux de distribution des billets qui ont failli. Au sein de la BRB, ils indiquent qu’ils produisent des billets, en qualité et en quantité suffisantes pour la circulation fiduciaire.

Vous saurez que ces déclarations sont faites à l’occasion où la Banque de la République du Burundi est en train de fêter 50 ans de service. Dans l’optique de célébrer ce jubilé d’or, la BRB a organisé une journée porte-ouverte depuis ce lundi 2 Juin jusqu’au mercredi 4 juin 2014. Dans cette journée porte-ouverte, sont exposés les billets qu’a déjà connu le Burundi jusque-là, ceux qui ont été les gouverneurs de cette banque centrale, pour n’en parler que cela. La clôture de ce jubilé d’or aura lieu le 7 juin 2014.

Source: igihe.com
 
root
04 Juin 2014, 2:37
Durant cette semaine qui s’écoule, le Parlement tanzanien, dans sa plénière, est revenu sur le climat tendu entre la RDC et le Rwanda en connexion avec le fait que le Président tanzanien Jakaya Kikwete avait osé recommander les négociations entre le Gouvernement rwandais et les FDLR ‘génocidaires et terroristes’ en mai 2013, chose qui a envenimé les relations de bon voisinage entre le Rwanda et la Tanzanie.

Les Rwandais causent de l’insécurité dans l’Est de la RDC.Le journal The Guardian rapporte qu’au début de l’affaire, le Député Ezechiel Wenje a pris à partie le Ministre Bernard Membe (Affaires Etrangères) l’accusant d’être à l’origine de la détérioration des relations rwando tanzaniennes.

Pour le Député Wenje, Membe a manqué de courtoisie et de diplomatie dans sa sortie remarquée sur le Rwanda et qu’il a commis l’erreur de s’immiscer dans les affaires internes d’un autre pays. Selon Wenje, les déclarations du ministre sur la BBC-Focus on Africa où il a osé dire que le Rwanda a exporté en RDC son insécurité et sa saga après y avoir envoyé ses rebelles. Faisait-il allusion aux anciens M23 ?

Le Parlementaire trouve que ces propos ne devraient pas être proférés par un chef de la diplomatie d’un pays comme la Tanzanie frontalière avec le Rwanda.
Le Ministre Membe était l’invité du Parlement où il devait défendre le budget de son ministère pour l’exercice 2014-2015.

D’après lui, les propos qu’il a tenus ne sont que pure vérité. « Je démissionnerai de mon poste de ministre si Wenje peut contredire les propos que j’ai tenus en septembre de l’an passé selon lesquels les Banyamulenge de l’Est de la RDC qui ont longtemps combattu le gouvernement de la RDC ne sont pas des Tutsi originaires du Rwanda. C’est une vérité en dernière analyse », a dit le ministre annonçant indirectement une idéologie parfaitement orientée sur sa conception de la question des Rwandophones des provinces du Kivu.
« Quand je déclarai à la BBC que ce sont les Rwandais qui causent de l’insécurité dans l’Est de la RDC, je savais parfaitement ce que je disais… Ce sont les déclarations des experts des Nations Unies qui ont pris à partie le Rwanda, ce n’est pas moi », a-t-il ajouté montrant le manque de tact diplomatique délibéré et parfaitement motivé pour une diplomate de la région qui est sensé connaître à fond les problèmes, acteurs et intérêts géostratégiques des pays de la région des Grands Lacs qui se battent contre ceux d’une certaine communauté internationale.

Les députés du Parlement tanzanien récusent l’interprétation que fait le Ministre Membe de la genèse du problème de l’insécurité de l’Est de la RDC. Ce ministre doit être conscient qu’il faut maintenir une pression internationale sur le Rwanda afin de l’affaiblir diplomatiquement. Ses initiatives intérieures et extérieures en matière de stratégie de développement et de collaboration sud-sud ne sont-elles si remarquées au point qu’elles porteraient à problème le jeu commercial inégalitaire Europe-Afrique ?

Et ce n’est, pour diverses raisons, ni la Tanzanie, ni tous les pays membres de la SADC (Southern African Dévelopment community), ni l’Europe entière qui trouveraient normales les initiatives indépendantistes de Kagame, le Président rwandais.

Les parlementaires tanzaniens trouvent en général, Ezechiel Wenje en tête, que le Gouvernement tanzanien a commis une erreur de causer et d’entretenir une détérioration du climat entre pays voisins.

Ces députés font de la retenue des mots. Quoi si on pouvait dire que certaines puissances intéressées ne voient pas d’un bon œil le Mutual Defence Pact signé entre les pays Kenya, Uganda et Rwanda, pays qui sont pivots dans des initiatives comme la construction d’une voie ferrée qui sillonnera tous les pays de la région y compris possiblement la RDC et le sud Soudan, comme le Projet Pipeline (terminal pétrolier), l’usage de carte d’identité en lieu et place de passeport, l’e projet d’élimination des barrières tarifaires douanières… ? L’Occidental ne voit-il parfaitement que dans un proche avenir, ses intérêts indus vont être menacés ?

Il doit donc chercher un maillot faible par où passer pour détruire ce système et ces infrastructures socio économiques menant à une intégration régionale forte. Le Rwanda est sans contredit dans cette saga, l’acteur principal que cet Occident doit abattre ou émousser.

La Tanzanie avec ses réticences pour une entrée de pied ferme dans cette structure Est africaine devient un élément par lequel passer pour saper, démobiliser et détruire les prémisses posées d’un système intégrationniste avant qu’il ne voit le jour ou ne se solidifie.




Source:igihe.com

http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngSUIVANT - Banco Bic: Isabel Dos Santos augmente ses actions à 50%
 
root
04 Juin 2014, 0:52
Véritable mer intérieure, avec une superficie de 2700 km2, le lac Kivu fascine ses riverains par sa beauté autant qu’il les terrifie par ses colères et par les menaces qu’il représente. Voici huit jours encore, une tempête subite, soulevant des vagues hautes comme des maisons, a emporté 14 des passagers de la navette qui, plusieurs fois par jour, relie Goma et Bukavu….
http://static.panoramio.com/photos/large/67309711.jpg

Avec les plantations de café qui courent jusqu’aux rivages, les verts pâturages du Masisi qui ourlent l’horizon, le lac Kivu, né de l’éruption volcanique qui a créé le massif des Virunga, n’a de paradisiaque que son apparence. Car, à part le « fretin », des poissons minuscules que les femmes vendent dans de hauts paniers, il n’est propice ni à la pêche ni à la baignade : les hauts fonds qui se creusent jusqu’à 470 mètres de profondeur à quelques brasses de la côte découragent les nageurs et des émanations de gaz risquent d’étourdir les imprudents.

Mais surtout, le lac Kivu représente une véritable bombe pour les deux millions de Rwandais et de Congolais qui vivent près de ses côtes. En effet, dans le fond du lac s’est accumulée une quantité considérable de gaz méthane, provenant de la transformation du CO2 libéré par les roches volcaniques et par les bactéries issues de la végétation enfouie lors de l’éruption volcanique originelle et transformées depuis.
Selon certaines estimations, le lac recouvrirait entre 250 et 300 km 3 de CO2 et entre 55 et 60 Km3 de méthane retenus à 300 mètres de la surface.http://news.bbcimg.co.uk/media/images/58090000/jpg/_58090735_kivuwatt_project_624in.jpg
Jusqu’à présent, ces énormes réserves de gaz n’avaient pas inquiété les riverains. Jusqu’à ce que le « retournement » du lac Nyos au Cameroun, en 1986, qui avait fait 1700 morts, n’attise les inquiétudes : il apparaît en effet que la production de méthane dans les sédiments du lac est en augmentation et que le réchauffement climatique aggrave le risque de voir le méthane remonter un jour à la surface via les cheminées volcaniques. Or les réserves de méthane et de CO2 du lac Kivu représentent plus de 300 fois les réserves du lac Nyos…
En janvier 2002 déjà, lorsque 106 mètres cubes de lave s’étaient déversées dans le lac à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo qui avait partiellement détruit Goma, on avait craint que ce flux de lave brûlante soulève le méthane des profondeurs.

En réalité, plus qu’une éruption volcanique, c’est un tremblement de terre, provoquant des mouvements d’eau vers le haut, qui pourrait provoquer une libération brutale des gaz se traduisant en surface par des explosions mortelles.
Depuis une dizaine d’années, les chercheurs et les prospecteurs ont essayé de transformer la menace en bénédiction. En effet, s’il était exploité, le gaz méthane pourrait répondre aux besoins énergétiques de cette région en pleine expansion.

Depuis plusieurs années, une compagnie américaine, Contour Global, a mis en place une barge à 13 km de la berge. Depuis cette petite tour, que l’on contemple avec envie depuis Goma, les eaux profondes sont aspirées et le méthane qui en est extrait est utilisé comme bio carburant dans une centrale électrique d’une puissance de 25 mégawatts tandis que le CO2 est réinjecté en profondeur. S’il se poursuit avec succès, le projet Kivuwatt pourrait représenter un premier pas vers l’indépendance énergétique du Rwanda, une urgence dans un pays qui mise sur les télécommunications et les services.

A terme, l’extraction du méthane pourrait alimenter plusieurs centrales totalisant une puissance de 100 mégawatts, bien davantage que la mise en place du projet de barrage sur la rivière Ruzizi qui coule en direction du lac Tanganyika.
Chercheurs et industriels souhaiteraient que Congolais et Rwandais s’associent pour une exploitation commune du méthane, ce qui résoudrait les problèmes d’énergie aussi cruciaux au Nord et au Sud Kivu qu’au Rwanda. Mais le contexte politique ne pousse pas encore les Congolais à s’avancer dans cette direction et depuis Goma et Bukavu on se contente encore de dénoncer l’esprit d’entreprise des voisins…

Sans oublier les Cassandre qui rappellent qu’une exploitation éventuelle ne serait pas sans risques : de mauvaises manipulations, une mauvaise mise en place des installations pourraient elles aussi provoquer la libération incontrôlée des gaz et leur explosion fatale…


Source: Le carnet de Colette Braeckman
 
root
04 Juin 2014, 0:08
L'avion suisse Solar Impulse 2, uniquement propulsé à l'énergie solaire, a réussi lundi son premier vol d'essai sur la base aérienne de Payerne, dans le centre de la Suisse.

http://cdn.ruvr.ru/2014/06/03/1506898090/8.JPGSolar Impulse 2 doit se lancer en 2015 dans une tentative de tour du monde.
Avec aux commandes le pilote d'essai allemand Markus Scherdel, l'avion s'est élancé sur la piste, propulsé par ses quatre moteurs électriques alimentés par 17.200 cellules solaires, ont rapporté des journalistes de l'AFP.
Après quelques centaines de métres, il a pris lentement l'air porté par son immense aile, plus longue que celle d'un Boeing 747.
Le vol a duré 2H15, une demi heure de plus que ce qui était initialement prévu.
Ce second et nouveau prototype, alimenté exclusivement par l'énergie de ses cellules solaires, a une envergure de 72 mètres, autant qu'un Airbus A380, mais pour un poids de 2.300 kg, 150 fois moins que l'avion géant d'Airbus.

http://cdn.ruvr.ru/2014/06/03/1506898092/2.JPG

Source: french.ruvr.ru
 
root
03 Juin 2014, 23:50
La tournée européenne du président américain Barack Obama a commencé. Il se rend sur un autre continent pour persuader ses partenaires européens de ne pas renoncer à leur politique dure à l’égard de la Russie, écrit le journal The Wall Street Journal.

Barack Obama voyage pour persuader ses partenaires européensLe président entend participer, entre autres, au sommet à Bruxelles et s’entretenir avec le leader élu d’Ukraine Petr Porochenko.
Les Etats-Unis effrayent tout le monde par l’ingérence russe. Washington persuade à tort et à travers ses amis occidentaux d’introduire des sanctions à l’égard de la Russie. L’Europe essaie d’agir le plus prudemment possible. Les commentaires concernant l’éventuel effet des sanctions sérieuses sur l’économie de l’Occident ne manquent pas. Les Etats-Unis cherchent, tout en promettant au monde l’intervention russe en Ukraine, à inventer une nouvelle « ligne rouge » derrière laquelle les sanctions seront inévitables. Les présidentielles en Ukraine constituent le récent jalon. Les espoirs de la Maison blanche ne se sont pas justifiés. Les Européens disposés à coopérer avec la Russie ont poussé un soupir de soulagement : il ne faudra pas introduire de nouvelles sanctions.
Barack Obama, qui persuadait il n’y a pas longtemps ses citoyens de la toute-puissance des Etats-Unis, est contraint de se rendre dans le Vieux monde pour que tout le monde sache : la politique américaine est l’unique juste.

The Wall Street Journal a cité un porte-parole de l’administration du président ayant dit que le monde ne devait pas se détendre bien que les élections de Petr Porochenko se soient déroulées sans excès. Barack Obama essayera, néanmoins, de convaincre ses auditeurs au sommet bruxellois que les sanctions économiques sérieuses sont nécessaires. Une telle pression sur les leaders européens pourrait entraîner finalement un effet inverse, estime le vice-directeur du Centre d’information politique Alexei Panine :

« Barack Obama essayera de poursuivre la politique appliquée ces derniers mois par les Etats-Unis. Or, il est possible qu’une pression de plus en plus forte irrite les partenaires européens qui prennent, heureusement, de plus en plus conscience du fait que les Etats-Unis sont loin de donner les meilleurs conseils en décelant derrière le prétendu respect des intérêts de l’Europe les ambitions des Etats-Unis. »
Le prochain entretien de Barack Obama avec Petr Porochenko élu président d’Ukraine ne promet pas non plus de sensations. Washington a fait connaissance avec lui bien avant le scrutin et, de l’avis des experts, il est nécessaire d’ajuster la montre. Selon la Maison blanche, les interlocuteurs envisageront la stabilisation économique, la détente et la nécessité d’un dialogue et de l’unité. Or, le plus probablement, ces déclarations abstraites et les promesses de concours seront traditionnellement rhétoriques.




Source: french.ruvr.ru

http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngSUIVANT - Course à l’armement, Algerie Rivalités navales avec le Maroc
 
root
03 Juin 2014, 22:48
L’acquisition par le Maroc de la frégate Mohammed VI, fin janvier 2014, a exacerbé les visées hégémoniques en termes d’armements en Algérie.

Course à l’armement: Rivalités navales Algérie - MarocL’acquisition par le Maroc de la frégate Mohammed VI, fin janvier 2014, a exacerbé les visées hégémoniques en termes d’armements en Algérie. Face au vieillissement de son arsenal naval, l’armée algérienne, qui possède déjà des lance-missiles OSA, des corvettes Nanuchka et des frégates Koni, a passé fin avril 2014, commande de plusieurs nouveaux engins.

Il y a d’abord les deux frégates allemandes de types MekoA200. Alger prévoit une option d’chat sur deux autres frégates du même type d’ici 2016. Il faut ici souligner que ces navires sont de véritables machines de guerre. Elles sont équipées de 8 missiles RBS-15, avec une portée de 200 kilomètres. Les frégates sont aussi dotées de 16 missiles anti-aériens et de 6 hélicoptères ASM Wildcat, avec des torpilles MU90.

Tout ceci pour contrer l’achat de la frégate marocaine, qui est jugée par les experts plus sophistiquée, plus solide, plus forte et plus opérationnelle par tous types de climat en mer. Sans oublier que la frégate marocaine ne coûte que 500 millions d’Euros, alors que les frégates algériennes chiffrent à 2,2 milliards d’Euros. A tout ceci, il faut ajouter la commande de trois corvettes à La chine. Il s’agit des C28A, avec un système de combat « Tacticos », qui est déjà opérationnel sur les frégates marocaines de type Sigma.

L'Armée nationale populaire (ANP). L'armée algérienne


On peut aussi citer l’acquisition d’un autre navire de guerre à l’Italie. C’est un bâtiment de transport qui peut embarquer jusqu’à 400 soldats, 15 véhicules blindés et 5 hélicoptères légers. Reste l’achat de deux sous-marins nouveaux. Ceux-ci s’ajoutent à deux autres déjà en fonction en attendant la livraison en 2016 de deux autres submersibles.

Avec un budget de 12,45 milliards de dollars réservé à la défense en 2014, l’Algérie poursuit sa course à l’armement en amassant un arsenal immense dont une grande partie est déjà obsolète, selon les experts internationaux.


Source: www.aujourdhui.ma

http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngSUIVANT - Congo-Brazza: Francs-Maçons incriminé dans les expulsion
 
root
02 Juin 2014, 1:08
Les chercheurs ont compris qu'il faut 1 heure, 6 minutes et 48 secondes pour que les femmes commencent à sentir la douleur aux pieds a cause de leurs chaussures haut talon.
http://cdn.styleblazer.com/wp-content/uploads/2012/04/art-iman-feet.jpg?timestamp=1401668960
http://cdn.styleblazer.com/wp-content/uploads/2012/04/naomi-campbell-ugly-feet.jpg?timestamp=1401668678
http://cdn.styleblazer.com/wp-content/uploads/2012/04/art-oprah-feet.jpg?timestamp=1401668666
http://cdn.styleblazer.com/wp-content/uploads/2012/04/11140_00001be97_d71b_orh100000w360_Christina-Hendricks.jpg?timestamp=1401668778
Forcer vos pieds dans des haut talon cause des dommages permanents. Un médecin dit que 40 pour cent de ses patients ont des douleurs causées par des talons hauts. "Ca peut conduire à la chirurgie, si la douleur est sévère. Vous pourriez même ne pas être en mesure d'aller courir», a déclaré le Dr Hillary Brenner. Un sondage en ligne révèle presque la moitié des femmes avouent porter à plusieurs reprises des chaussures inconfortables, même lorsque leurs pieds font mal. Environ 40 pour cent admettent-marcher pied nus à la maison après avoir passé la nuit dehors, parce qu'elles ne pouvaient plus supporter la douleur. Ne portez-pas les hauts talons, c'est pas confortable, çà peut vous faire tomber et casser une jambe (c'est pourquoi vous ne les portez pas pendant la grossesse).

Enfin, çà n'ajoute pas de beauté à vos visages.


http://50.63.172.67/~gulfsout//wp-content/uploads/2012/09/bunionBigToe.jpg
http://www.mdguidelines.com/images/Illustrations/bunion.jpg
 
root
24 Mai 2014, 3:03
La milliardaire angolaise Isabel dos Santos fille aînée du président angolais Edouardo Dos Santos, envisage d'augmenter sa participation au capital banque portugaise « Banco BIC » à 50% en rachetant les parts d’un investisseur local, rapporte le magazine américain « Forbes » le 15 mai 2014.

Banco Bic - Isabel Dos Santos augmente ses actions à 50%
La milliardaire angolaise Isabel dos Santos

La femme la plus riche d’Afrique, qui détient déjà une participation de 25% dans « Banco BIC », a entamé des négociations avec le milliardaire portugais Américo Amorim, pour lui racheter ses parts de 25% dans la banque. Si ces négociations aboutissent, Isabel dos Santos deviendra l'actionnaire majoritaire de « Banco BIC » et consolidera sa position comme l'un des plus grands acteurs dans le système bancaire portugais. La fille aînée du président et dictateur angolais, José Eduardo dos Santos, est déjà le deuxième plus grand actionnaire d’une autre grande banque commerciale portugaise, « Banco BPI », avec une participation de 19,5%.

Isabel dos Santos est à la tête d’une fortune estimée à 3,9 milliards de dollars, selon « Forbes ».

Cette diplômée en génie électrique et en gestion d'entreprise a amassé sa fortune grâce à des participations dans des entreprises angolaises et portugaises très rentables, opérant notamment dans les secteurs des services financiers, des médias, de l'énergie et des télécommunications.


Cliquer ici si la video ne s'affiche pas

NOTE :

Classée première femme milliardaire africaine par « Forbes », l'Angolaise Isabel dos Santos est Née à Bakou (ex-URSS) et elle est la fille aînée du président angolais, Edouardo Dos Santos, Métisse, elle est fruit du mariage de son père avec une championne d'échecs russe,

En janvier 2014, le magazine américain « Forbes » l'a désignée comme la femme la plus riche du continent, et même comme la toute première femme milliardaire africaine, en dollars.

Côté business, elle détient un gros portefeuille d'actions dans les télécoms : « Unitel (premier opérateur d'Angola) », et « Zon (deuxième opérateur du Portugal) » et la finance « Banco Internacional de Crédito (BIC), quatrième banque angolaise » et la « Banque portugaise d'investissement (BPI), quatrième banque du Portugal ».

Côté famille, elle est mariée au collectionneur d'art congolais (RDC) Sindika Dokolo - l'un des fils de l'ex-banquier kinois Augustin Dokolo -, avec qui elle a eu trois enfants du même père.

Banco Bic - Isabel Dos Santos augmente ses actions à 50%

Elle qui est milliardaire, quelle bataille veut-elle gagner; peut-être que ce signe ne represente pas la victoire ?

Source: www.nerrati.net

http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngSUIVANT - Rwanda: P. Kagame ment publiquement aux étudiants américains
 
root
24 Mai 2014, 2:30
Les citoyens des pays membres de la « Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CÉDÉAO) » résidant dans un des pays de l’organisation sous régionale n’auront plus avoir besoin de la carte de séjour. La Commission de la « CÉDÉAO » a annoncé qu’elle avait entamé le processus de sa suppression dans les États membres.

http://www.comunicacionestian.com/images/Imagenes_XP/2013/01-ENERO/20130119_cedeao_mapa_reunion.jpg
C’est le porte-parole de la Commission, Sunny Ugoh qui l’a annoncé dans communiqué publié jeudi à Abuja. Il a estimé que le permis de séjour de la « CÉDÉAO » constituait un obstacle à la liberté de circulation des personnes et des biens, comme le stipule le Protocole de la « CEDEAO ».

« Le permis de séjour a été une source de discrimination et de harcèlement des citoyens de la Communauté », précise le même communiqué, citant le Président de la Commission de la « CÉDÉAO », Kadré Ouédraogo.

Le Protocole sur la liberté de circulation des personnes, le droit de séjour et d’établissement qui a été adopté il y a 35 ans donne droit aux citoyens de la Communauté le droit de visiter n’importe quel pays de la région pendant 90 jours, sans visa.

Ces dispositions font de la « CÉDÉAO », la seule communauté économique régionale du continent à disposer d’un régime sans visa, relève le communiqué qui indique que certains défis empêchent l’application de ce droit.

En vertu de du protocole de la « CÉDÉAO », les citoyens devraient bénéficier du droit d’entrée de séjour, de résidence, d’établissement et d’accès à la Cour de justice de la « CÉDÉAO ». C’est vers cela que veut tendre la Commission de la « CÉDÉEAO » avec la suppression de la Carte de Séjour.


Source: www.nerrati.net
 


.
website security
 
Top