Cliquez ici!

Gauche
Droite
×


Google: Yahoo: MSN:


Résultats de la recherche (2114 résultats)

root
Aujourd'hui, 2:24
Afrique du Sud : Grace Mugabe tente de classer l’affaire avec une proposition financière

Afrique du Sud : Grace Mugabe tente de classer l’affaire avec une proposition financière

Selon l'avocat de Gabriella Engels, la jeune femme victime présumée de Grace Mugabe, cette dernière a proposé de l'argent pour "classer l'affaire". L'épouse du chef de l'Etat zimbabwéen est accusée de coups et blessures.

Un nouveau rebondissement dans l’affaire Grace Mugabe. « La famille de Gabriella Engels, victime présumée a été approchée par une tierce personne pour accepter de l’argent et classer l’affaire », a déclaré Gerrie Nel, le 17 août.

« Il n’y a pas eu de montant avancé », a précisé l’avocat de la victime lors de la conférence de presse organisée à Centurion, dans la banlieue de Pretoria en présence de la jeune femme, le front partiellement recouvert d’un pansement. Il a bien sûr précisé que la famille avait décliné la proposition.

Gabriella Engels est défendue par un ténor du barreau sud-africain. Gerrie Nel s’est fait connaître mondialement lors de l’affaire Oscar Pistorius. Alors procureur, il avait obtenu en 2015 la condamnation pour meurtre du champion paralympique.

Grace Mugabe n’est pas intouchable.

La jeune mannequin de 20 ans, qui n’a pas pris la parole publiquement jeudi, a déposé plainte dimanche pour coups et blessures contre Grace Mugabe, épouse du président zimbabwéen, alors qu’elle se trouvait dans le même hôtel qu’elle, dans un quartier huppé de Johannesburg.

Gabriella Engels a été « agressée violemment par une personne qui se croit intouchable. Elle n’est pas intouchable », a affirmé jeudi Kallie Kriel, président de l’ONG AfriForum qui défend la victime. « La police va demander un mandat d’arrêt » contre Grace Mugabe, a affirmé Kallie Kriel.

« Une alerte rouge est en place » pour éviter qu’elle ne quitte l’Afrique du Sud, a déclaré pour sa part jeudi le ministre sud-africain de la Police, Fikile Mbalula, confirmant que Grace Mugabe était toujours dans le pays.

17 août 2017 à 17h22 — Par Jeune Afrique avec AFP
 
root
17 Aout 2017, 13:10
Ce Jeudi 10/08/2017, sur Molière T.V, débat houleux entre Papy Thamba, Communicateur de la Majorité Présidentielle et Ndeko Eliezer devant Léon Nembalemba, modérateur.

PAPY TAMBA A LA RECHERCHE D’UN BOUC-EMISSAIRE

En cause : Papy Thamba accuse Ndeko Eliezer d’avoir contribué à empêcher le retour du corps de Papa Tshisekedi en déclarant à Bruxelles, après la messe d’action de grâces à Dieu pour E. Tshisekedi que « le peuple ne voulait pas que la dépouille mortelle de papa Tshisekedi revienne au Congo tant que son fils Félix ne serait pas nommé pas nommé Premier Ministre ».

Selon Papy Thamba, les leçons de cette déclaration sont les suivantes :

1) Quel est ce peuple qui aurait mandaté Ndeko Eliezer à faire pareille déclaration ?
2) En faisant cette déclaration, Ndeko Eliezer a outrepassé la déontologie professionnelle (règles de la conduite à tenir par le journaliste) de journaliste, parce qu’il cessait ainsi d’être le journaliste qui informe pour devenir membre du Rassemblement et influencer l’opinion en faveur du Rassemblement.
3) Eliezer devait accepter cette accusation et y répondre, parce qu’en politique où il se trouve aujourd’hui, « tous les coups sont permis, même les plus vilains ».

A la question de savoir qui l’avait envoyé, il a répondu n’avoir été envoyé par personne ; qu’il était là de sa propre initiative.
Les deux débatteurs ont étalé les diplômes qu’ils détiennent ; les ouvrages scientifiques déjà publiés ; les voyages en Europe pour raisons d’études complémentaires ; le nombre incalculable d’articles publiés dans l’internet depuis 11 ans dans le cas de Papy Thamba.
Réagissant à cette accusation, Ndeko Eliezer a, d’entrée de jeu, estimé que le coût du débat contradictoire voulu par Papy Thamba sur le plateau de Molière TV interdisait de penser que Papy Thamba était venu là de lui-même et qu’il supporterait de sa poche, le coût de cette production télévisée.
Par la suite, Ndeko Eliezer et Papy Thamba se sont perdus dans des considérations opposant leurs curriculums vitae respectifs.

Que penser de ce débat et de ses acteurs ?

1)
Ndeko Eliezer aurait dû aller sur le fond de l’accusation et la détruire. Oui, il avait fait cette déclaration-là à Bruxelles. Oui, il est un leader d’opinions. Oui, en tant que Congolais, il a son camp comme Papy Thamba a le sien. On ne peut lui faire un procès là-dessus que s’il lance un appel à la haine.
2) Quant à Papy Thamba, nous pouvons lui dire ce qui suit :
  • Il y a un peu plus de 3 ans, il était mince comme Eliezer ; que durant ces 3 dernières années, il soit gonflé comme un éléphant, cela prouve à suffisance que la valeur de communicateur de la Majorité Présidentielle reconnue, il a bénéficié enfin du partage de gâteau congolais et il s’est alors produit en lui un phénomène connu chez tous les fils de pauvres à qui sourit une fortune inespérée : satisfaction et psychologiquement, grossir démesurément comme un porc bien nourri par son maître ;
    Dire qu’en politique, il y a tous les coups possibles, même les plus vilains, c’est tout simplement prouver que Papy Thamba et son camp n’ont rien compris à ce qu’on appelle la politique, qui est l’art d’organiser la cité ou le pays en vue du bien-être des citoyens.
  • C’est pour cette raison qu’ils s’amusent à imaginer toutes sortes de farces de mauvais goût pour se maintenir au pouvoir, non pour l’intérêt de la Nation congolaise, mais pour mieux continuer à piller celle-ci ;
  • N’ont rien compris à la démocratie, car s’ils l’avaient comprise, ils auraient quitté le pouvoir le 20/12/2016, par respect pour ce peuple qui leur avait accordé deux mandats constitutionnels de 2006 à 2016. Et il y aurait eu décrispation politique. Ce qui ne sera jamais le cas tant qu’ils seront au pouvoir ;

Prétendre que si le corps d’Etienne Tshisekedi n’est pas rapatrié pour des funérailles, c’est la faute à Eliezer et ses semblables, c’est se montrer trop bête, car aucun peuple ni en Afrique, ni dans le monde, ne pourra accepter un tel mensonge, cherchant manifestement des bouc-émissaires pour occulter ses propres turpitudes.



Papy Thamba devrait se dire ceci : « en pratiquant une politique de court terme, qui fait croire à son camp que les rapports de force qui leur sont favorables aujourd’hui, continueront à prévaloir indéfiniment, c’est prendre le risque d’un désaveu à long terme par l’histoire ».
Et la question se posera alors en ces termes : en acceptant de servir aujourd’hui les intérêts de la maffia occidentale et des Rwandais, en acceptant de piller avec eux le Congo, que deviendront-ils demain, eux et leurs maîtres étrangers, pillards du Congo ? Etant ennemis du Congo avec leurs vingt ans de guerre ayant permis l’infiltration des Rwandais au Congo et radicalisé leur présence, ayant occasionné plus de sept millions de morts, quatre cents mille femmes sexuellement violentées et des millions de déplacés internes totalement précarisés, une fois le trône sur lequel ils sont assis retiré, ils n’ont qu’à devenir l’escabeau des pieds des Congolais.

A bon entendeur, salut.

MUAKA MATADI
11/08/2017
 
root
17 Aout 2017, 10:36
Affaire Grace Mugabe : la Première dame du Zimbabwe se trouve toujours en Afrique du Sud.

Afrique du Sud - Grace Mugabe visée par une plainte pour agression

Le Zimbabwe a requis mercredi l'immunité diplomatique pour la Première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe. Visée par une plainte pour agression en Afrique du Sud, où elle est soupçonnée d'avoir frappé deux femmes dans un hôtel de Johannesburg, elle n'a pas quitté le sol sud-africain comme l'ont prétendu certaines sources.

L’affaire Grace Mugabe vire au casse-tête diplomatique. Après de longues heures d’incertitudes, le ministère sud-africain de la Police a annoncé mercredi 16 août que Mme Mugabe, par le biais des autorités du Zimbabwe, avait invoqué l’immunité et qu’elle se trouvait toujours sur son territoire, démentant certaines déclarations selon lesquelles elle avait regagné Harare.

Afrique du Sud - Grace Mugabe visée par une plainte pour agression

La première du Zimbabwe est accusée d’avoir, dimanche dernier, agressé, frappé et blessé au visage Gabriella Engels, un mannequin de 20 ans qui se trouvait dans le même hôtel qu’elle avec des amis, dans un quartier huppé de Johannesburg. La jeune femme a déposé plainte pour coups et blessures, assurant avoir été entaillée au front.

Afrique du Sud - Grace Mugabe visée par une plainte pour agression

« Les avocats de la suspecte et les représentants de son gouvernement ont sollicité verbalement les enquêteurs de la police pour leur signaler qu’elle souhaitait invoquer l’immunité diplomatique », a indiqué le ministère. Selon les détails livrés mercredi par le ministère de la Police, Grace Mugabe avait initialement convenu avec les autorités sud-africaines de se présenter d’elle-même mardi dans un commissariat de Johannesburg.

Grace Mugabe invoque la protection diplomatique

Cet « arrangement » devait lui permettre de présenter sa « version des faits » avant que le parquet ne se prononce sur l’ouverture éventuelle d’une enquête, a ajouté le ministère. Mais la « suspecte » a renoncé à se présenter, arguant d’une protection diplomatique en tant qu’épouse du président.

Plusieurs médias ont rapporté dès mardi soir sur la foi de sources anonymes que la première dame avait discrètement regagné la capitale de son pays, Harare. Néanmoins, le ministère sud-africain de la Police a démenti ces propos en assurant qu’elle se trouvait toujours en Afrique du Sud, sans toutefois dévoiler son lieu de résidence.

Afrique du Sud - Grace Mugabe visée par une plainte pour agression

« Elle n’a pas quitté la République sud-africaine et a informé les autorités de sa présence au sommet de la Communauté de développement des pays d’Afrique australe auquel son époux doit participer ce week-end à Pretoria », a assuré le ministère.

Négociations en cours

Selon les médias de son pays, Grace Mugabe se trouvait en Afrique du Sud pour faire soigner une blessure au pied. Comme son mari, elle se rend parfois à l’étranger pour des raisons médicales, les services de santé de son pays étant en pleine déliquescence.

Des négociations étaient toujours en cours mercredi entre les deux pays, selon le ministère sud-africain de la Police, pour trouver une issue à cette embarrassante affaire.



16 août 2017 à 16h09 — Par Jeune Afrique avec AFP
 
root
17 Aout 2017, 7:18
TÉMOIGNAGE D'UN JEUNE EX-SATANISTE N°2

Ceci est la 2ème et dernière partie du témoignage du jeune ancien sataniste.


RD Congo - Mangengenge est une montagne consacrée au diable

Afin d’augmenter mon pouvoir, j’ai dû sacrifier mon père. Nous avons fait une prière magique et l’image de mon père est apparue sur le miroir magique. On me remit un couteau pour le poignarder. Quand j’ai poignardé l’image de mon père dans le miroir magique, il y avait du sang rouge couvrant le miroir. Bien-aimés, il est impossible de tuer un vrai enfant de Dieu dans un miroir satanique.

Le but du sacrifice humain est la recherche de la faveur, de la promotion et du bien-être auprès des anges déchus et des démons. Le royaume des ténèbres a constamment besoin du sang humain. Ils sont responsables des guerres à travers l’histoire humaine pour que les démons se nourrissent de la chair humaine et du sang humain. Lorsque mon père est mort, son âme est devenue mon serviteur. Beaucoup de gens que j’offrais en sacrifice humain devenaient mes serviteurs et mes esclaves. Je devenais plus élevé dans le monde des ténèbres à cause du sacrifice humain.

La plupart des victimes des sacrifices humains ne vont pas au Ciel ou en Enfer, mais ils deviennent des esprits servants de leurs bourreaux. D’autres victimes du sacrifice humain deviennent esclaves dans le monde spirituel, précisément le domaine astral des sorciers où ils font des travaux forcés jusqu’à ce qu’ils atteignent le nombre d’années qui leur sont fixées par Dieu. Le monde astral est un monde orageux où les tonnerres sont constants dans le ciel. Ce royaume est peuplé par des démons déformés. Il est situé entre le monde physique des hommes et le royaume pandémonium de lucifer.

Lorsqu’une personne a été sacrifiée, son esprit est soit sous ses aisselles, soit sous ses pieds. Pour détecter qu’une personne a été sacrifiée, soit vous verrez le mort transpirer dans son cercueil, soit des larmes couler de ses yeux. Il vous entend pleurer mais ne peut réagir. Ce sont là les réactions de son corps qui confirment qu’il a été sacrifié. Si un vrai serviteur de Dieu vient prier pour lui, il peut ressusciter. Mais pour empêcher cela, nous envoutions les enfants du quartier pour distraire le pasteur avec des insultes pour le déconcentrer. Nous faisions tout pour que le pasteur n'arrive pas à accomplir sa mission. Parmi nos actions, nous envoutions les jeunes du quartier et les membres de la famille pour générer des bagarres entre eux. Parce que si jamais le pasteur priait étant concentré, le mort ressusciterait.

Un jour, j’étais dans la loge de Prémacury avec douze satanistes. On était supposé exécuter une victime dans un sacrifice humain. La cible était une jeune chrétienne. Nous avons commencé à invoquer son esprit afin qu'il apparaisse sur le miroir. Alors que nous continuions à faire le rituel, son âme apparut dans la loge, sur la planche noire. Nous étions sur le point de procéder à son exécution lorsque soudainement, nous avons vu l’esprit d'un pasteur entrer dans la loge, l’arracher de la planche noire, et l’emmener hors de notre loge, et ils ont disparu ensemble.

En fait, le pasteur était à la maison en train de faire une prière de combat spirituel. Il arrachait à satan par la force plusieurs de nos victimes. En réalité, quand les vrais Chrétiens prient, leur esprit voyage spirituellement dans le monde des esprits. Le pasteur ne faisait que prier, mais son esprit voyagea dans le monde invisible, libéra la jeune femme que nous étions sur le point de sacrifier.

Après avoir appris la magie jaune en Afrique du Sud, je suis rentré à Kinshasa pour pratiquer le dragon jaune. Le dragon jaune est la libération prophétique provenant du monde des ténèbres. Je faisais cette pratique sur la montagne de Mangengenge. C’est une montagne de pèlerinage très fréquentée par des chrétiens de toute religion confondue. Bien qu’au départ ce soient les catholiques seuls qui s’y rendaient. Beaucoup connaissent cette montagne et savent que son initiateur est un prêtre catholique. En réalité Mangengenge est une montagne consacrée au diable, j’y ai travaillé une année avec le dragon jaune.

RD Congo - Mangengenge est une montagne consacrée au diable
Montagne Mangengenge consacrée par le Cardinal Etsou


Beaucoup de féticheurs y ont placés leur loge et les chrétiens qui y vont ne se demandent même pas comment il peut y avoir des loges dans un lieu dit de Dieu. C’est la raison pour laquelle vous voyez beaucoup de gens revenir de là avec l’esprit de dragon, et devenir prophètes. Il y a un homme à l’entrée de cette montagne qui vend les bâtons que vous achetez à 100F, 200F, 300F pour vous aider à gravir la montagne sans vite vous fatiguer. En réalité cet homme est déjà mort et enterré et ces bâtons ne sont rien d’autres que des laissez-passer qui vous font entrer dans le monde de Polium qui est un monde de condamnation ou de Pandemonium.

Le Saint-Esprit ne peut jamais vous emmener dans un endroit qui est du diable. Si vous avez la grâce de Dieu, elle restera à l’entrée de cette montagne et tout ce qui est de cette montagne vous possédera. À moins que vous n'ayez reçu de Dieu une recommandation d’aller prier contre ce lieu. Si vous y allez de vous-mêmes, sachez que c'est pour recevoir des orientations sataniques. Lorsque vous y allez prier pour un sujet donné, par exemple pour le mariage ou pour un emploi, vous entendrez une voix vous dire: "Mon fils ou ma fille, tu as la réponse à ce pourquoi tu es venu ici". Mais la condition est que vous ne devez pas jeter ces bâtons que vous achetez à l’entrée.

RD Congo - Mangengenge est une montagne consacrée au diableVous ramenez ces bâtons chez vous et chaque fois que vous avez un problème, vous faites des déclarations là-dessus ce qui est de l’idolâtrie. Le Seigneur ne nous a pas recommandé d’aller prier à Mangengenge ou sur une quelconque montagne ou dans un lieu particulier pour être entendu. Bien au contraire, la Bible nous dit dans Jean 4:21-23 "Femme lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des juifs. Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en Esprit et en Vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande."

Les gens venaient me consulter dans ma loge pour divers problèmes. Parmi ces gens il y avait des femmes qui venaient pour se faire avorter. Les avortements ont 2 volets. Il y a des avortements qui se font chez des sorciers, moi je les faisais. Quand une femme venait dans ma loge pour avorter, elle restait nue, ouvrait les jambes sur le cercueil conçu à cet effet, et j'invoquais la déesse Kali qui ouvrait le col, et la grossesse tombait dans ce cercueil. C’était moi qui buvais le sang en premier, ensuite, la déesse. Nous laissions le col ouvert pour que la femme ait du mal à concevoir dans l’avenir. Voilà ce qui justifie la stérilité de certaines femmes. Le 2ème type d’avortement c'est le curetage. Quand j'étais sataniste, j’avais la facilité de pousser les auteurs de ces avortements dans les désirs sexuels incessants pour qu'ils commettent d'autres avortements, et que je collecte le sang.

Un jour, une femme m’a appelé pour que je l’aide car elle venait de perdre son emploi. Pour cela, je lui avais donné pour condition de rester nue pendant trois jours dans ma loge, et elle s'était soumise à cette triste condition sans hésitation. Bien-aimés, comme vous pouvez le constater, les gens trouvent toujours très facile de se soumettre aux conditions bizarres et abominables que satan leur impose, mais sont incapables de faire des choses simples que Dieu leur demande de faire, pour leur bien. Cette femme était restée nue sans aucune gêne pendant trois jours dans la loge. Le quatrième jour je lui demandai de retourner à son lieu de travail en lui confirmant que les clés lui seront restituées. Lorsqu'elle retourna à son bureau, on lui remit les clés en lui demandant où elle était.

Voyant que les choses s’étaient déroulées telles quelles, la femme me présenta une de ses amies afin que je l’aide dans ses problèmes. Cette amie était la femme du directeur d’une compagnie et ce dernier commença à sortir avec des petites filles, ce qui déplut fort à sa femme, qui voulu sacrifier ces filles. J’avais alors sacrifié la première, en faisant apparaitre son image sur mon miroir magique. Un mois après la même bêtise se répéta et je sacrifiai une deuxième fille. Puis vint une troisième que j’avais transformée en poule et avais condamnée dans un cercueil blanc. Pour vous jeunes filles qui vous prostituez, sachez que votre vie est en danger. La vie facile que vous recherchez vous conduit en Enfer. Cherchez Jésus-Christ et vous serez sauvées.

En observant cette fille que je venais de condamner, je me rendis compte que c'était la belle-sœur d’un de mes oncles, et je voulus l'épargner. Je demandai donc à la dame qui voulait la sacrifier, de rentrer et de revenir après. Je lui expliquai qu'il y avait des capacités en cette fille que je devais soutirer avant de faire le service. Je voulais juste épargner cette fille. Après le départ de la dame, je me rendis chez cette fille. Comme les gens me connaissaient pour ce que j'étais, ceux que j’avais trouvés chez elle m'ont dit qu'elle n'était pas là. Le lendemain matin elle vint chez moi. Je lui parlai de cet homme avec qui elle sortait, et elle nia. Mais lorsqu'elle rentra dans la loge et se vit dans le miroir cabalistique avec la tenue qu'elle avait portée la veille, elle se mit à pleurer et à uriner sur elle, et avoua son péché. Je lui ai dit: La femme de cet homme m'a consulté pour que je te tue.

J’ai cherché de toutes les manières à sortir cette fille de ce cercueil blanc de façon charnelle, mais cela n’avait pas marché. Parce que le diable sait détruire mais ne sait pas réparer. Je lui ai demandé de revenir vers minuit pour que je tente une autre opération. Cela n’avait toujours pas marché. Je suis rentré dans ma loge pour y effectuer toutes les pratiques, mais en vain. Je lui ai demandé de rentrer. La nuit dans ma loge je m’apprêtais à faire des pratiques dans le cercueil. Dès que je l’ai ouvert pour commencer l’invocation, un feu est sorti du cercueil avec un papier sur lequel on s'adressait à moi. Cela disait: "Puisque tu veux épargner quelqu’un dans la loge, tu devras sacrifier 9 personnes". Et ces 9 personnes devaient être toutes de ma famille.

Je cherchais à savoir comment j’allais sacrifier 9 personnes dans ma famille, car nous ne restions que 7. Je me disais que j’allais prendre les 7 de ma famille et 2 en dehors pour que cela fasse 9. Sans oublier qu'à la fin de l’année nous donnions des actions de grâce au diable. Tous vont dans les rues chercher des gens à sacrifier, surtout les filles qui se promènent avec des vêtements transparents qui font voir le nombril. Le nombril est un endroit par lequel nous volions les grossesses. Le diable commence à combattre un fœtus à partir de deux semaines de grossesse. Nous causions aussi des accidents pour les actions de grâce.

Quand j’étais venu la dernière fois consulter le diable pour les actions de grâce, une flamme de feu apparut et une voix sortait des statues que j’avais dans ma loge pour me dire que j’avais 2 mois pour accomplir le sacrifice des 9 personnes demandées. Je me mis à pleurer. Même si vous servez le diable pendant 30 ans vous n’aurez jamais de récompense. Si vous mourez, votre récompense pour l’avoir servi sera les chaînes et les cadenas dans le monde astral qui est le monde de condamnation. Le diable n’est jamais reconnaissant. Et même, les 2 mois qu'il m'avait donnés pour lui offrir ces sacrifices furent réduits à 2 jours, ce qui me poussa à chercher les serviteurs de Dieu.

J’ai commencé à chercher, parmi les grands serviteurs de Dieu. Je réfléchissais parce que très souvent aux réunions que nous avions avec lucifer dans l’océan atlantique à la maison blanche à Kisangani, nous rencontrions beaucoup de pasteurs occultistes. Je suis allé dans au moins sept églises et à chaque fois les pasteurs de ces églises me disaient que par rapport à mon cas il leur faudra du temps pour prier et pour réunir des intercesseurs forts et puissants pour ce service.

Quand je me suis rendu dans la septième église, je leur ai exposé mon cas en leur expliquant sans rien cacher tout ce que j'avais fait. Pour obtenir une vraie délivrance, il faut une confession sincère. On m’a ensuite demandé si je voulais recevoir Jésus et j’ai accepté de le recevoir. Après ma repentance, tous mes objets de sorcellerie ont été brulés. Quand j’ai reçu Christ, ma vie a changé complètement. Depuis que j’ai reçu le Seigneur je peux manger et dormir sans condition, je vis sans condition, alors qu'avec le diable tout est conditionné.

Pour qu'un sataniste demeure ferme dans le Seigneur, il faut qu'il soit bien encadré. Beaucoup de satanistes se sont convertis et n’ont pas pu tenir, faute d'un encadrement sérieux. Un jour alors que je rentrais chez moi après une séance d'étude biblique, j’ai été renversé par un véhicule et les gens m’ont amené à l’hôpital. Après m’avoir examiné, le docteur n’avait rien trouvé, aucun choc n’avait été détecté, mais j’avais mal aux côtes. Même après la radio on n’avait rien trouvé, et la douleur persistait. Par la grâce de Dieu un pasteur a prié pour moi, et après deux jours la douleur disparut.

Quelque temps après j’ai été enlevé dans une jeep alors que je me rendais chez un technicien pour faire réparer mon casque. Dans cette jeep, il y avait mon maître américain qui m'avait initié à l’âge de 7 ans. Ils m'avaient ligoté les mains et m'avaient amené à la chute de Zongo et avaient commencé à faire des incantations. J’avais un téléphone dans ma poche. J’ai pu contacter un frère. Lorsque le frère a décroché je lui ai dit: "Mon frère s'il vous plait, priez beaucoup pour moi, je suis à la chute de Zongo" et il me demanda ce que je faisais là et je lui expliquai qu’on m’avait enlevé, mais il ne semblait pas me croire et me demanda ce que j'avais fait pour être enlevé.

RD Congo - Mangengenge est une montagne consacrée au diableChute de Zongo

J’avais laissé tomber mon téléphone lorsque l'un de ceux avec qui le maître faisait les incantations m’avait regardé. Ces gens étaient parmi les enfants que j'avais initiés. Ils étaient au nombre de 5. Lorsqu'il avait détourné son regard pour continuer les incantations, j'ai repris mon téléphone pour le remettre à l’oreille et à ce moment-là le frère a compris que c'était sérieux et a commencé à prier. La personne qui m'avait regardé avait pris mon téléphone et passé la main dessus. On n'a jamais pu retrouver le réseau avec ce téléphone, aucun technicien n'a jamais pu réparer ce téléphone.

Après ces incantations, ils sont venus me récupérer pour m’emmener dans la chute et je me débattais dans l’eau. Ils m’ont dit que je n’avais plus le même corps qu'eux. Après nous être introduits dans l’eau nous nous sommes retrouvés directement dans la maison blanche de lucifer. Il y avait beaucoup de satanistes réunis. Le but était de me tuer car en ce moment-là, je n'avais pas encore témoigné et ils ne voulaient pas que je révèle le secret que je connaissais sur le diable. Dans ce monde, j'avais atteint le 32ème degré à Primacoria. Je connaissais donc 99 secrets du diable et toutes les stratégies avec lesquelles il opère. Le diable a retiré ensuite sa couronne sur sa tête et l'a placé sur la tête de mon maître afin de le consacrer parce qu'il avait réussi à m’enlever.

J’étais toujours ligoté lorsqu'ils ont commencé à invoquer pour me mettre sur le tableau noir. Je sentis que mes oreilles, ma bouche et mes yeux s'ouvraient. J'entendis cette phrase sortir de ma bouche: "Jésus sauve-moi"; et le diable sur son trône et tous ceux qui étaient présents se sont tous retrouvés à genou, à terre. À ce moment, j’ai commencé à courir, le chemin était long, puis une personne m'a sorti de l’océan atlantique et je me suis retrouvé à Ngebamangembo. Après cela je suis resté 14 jours à l’église avec les frères avant de rentrer chez moi. Lorsqu'on m'avait enlevé, ces frères priaient et le Saint-Esprit leur révélait tout ce qui se passait dans le monde des ténèbres.

Un jour, je m'apprêtais pour aller à l'église. En sortant de ma chambre, j'ai vu des gens en cagoule dans le couloir. Je leur demandai ce qu’ils cherchaient sans réponse. À peine je reculai dans l’intention d’atteindre la porte de ma chambre que l’un d’eux me saisit et ferma ma bouche tandis qu’un autre me poignarda au ventre. Le sang commença à jaillir et il sortit une seringue contenant un liquide vert et me l'injecta sous l'épaule, et je suis tombé. L’un d’eux avait enlevé sa cagoule et je l'ai reconnu. C'étaient des médecins qui travaillaient avec mon maître. Ils se disaient entre eux qu’une personne devait rester jusqu'à ce que je meure. Mais, ils sont finalement tous partis.

J'étais trempé de sang, je rampais vers l’extérieur jusqu’au portail où il y avait un frère de l’église qui me remarqua. Lorsqu'il me vit plein de sang, il appela un autre frère pour me conduire à l'hôpital. Mais comme je n'avais plus de force, j'avais refusé qu’on m’emmenât à l’hôpital. Je sentais que j'allais mourir. J’insistai qu’on m’emmenât à l’église pour y mourir. Ils m'emmenèrent à l’église, mon souffle était presque parti, j'avais perdu connaissance et lorsqu'ils commencèrent à prier, soudainement j'ai vu un mur, c’était une barrière, je ne pouvais plus rejoindre l’autre côté du monde. Puis je me suis réveillé et j’ai constaté que j'étais revenu à la vie. Dieu fait grâce.

J’ai encore cette plaie aujourd’hui qui guérit petit à petit car elle était très profonde. Le Saint-Esprit avait donné comme directive de ne pas traiter cette plaie. On ne devait y mettre aucun médicament. Lorsque je suis rentré chez moi, j'ai senti un vent souffler, provenant de la porte de ma chambre et lorsque je me suis retourné, c'était le diable en personne. Et il me dit: "Remets-moi toutes les clés que je t'avais données." Puis il me regarda et me dit: "Je commencerai par tuer tes encadreurs un à un, ensuite ton pasteur, après je te tuerai." Puis il se transforma en serpent et disparut.

Les papiers sur lesquels j’avais fait les pactes avec des cadenas sont tombés (ces objets ont été brûlés par les frères de l’église). J’ai commencé dès ce moment à vomir du sang. Lorsque les gens sont arrivés chez moi, ils m’ont conduit à l’hôpital et de là j’ai reçu un traitement. La Bible dit: "Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau, à cause de la parole de leur témoignage." Depuis que j’ai commencé à témoigner de la grandeur de Dieu, je ne vis plus ces attaques, ces enlèvements et menaces sataniques. Fin du témoignage.

Leçons à tirer


Combat: Vous Pasteurs, sachez que vous pouvez arracher par la force plusieurs de ceux qui sont capturés par satan et ses agents. Il suffit de vous lancer dans le véritable combat spirituel, et le mener comme il se doit, c'est-à-dire avec sérieux et détermination. Vous Chrétiens, sachez également que vous pouvez vous arracher vous-mêmes des griffes de satan et de tous ses agents, et arracher tous ceux qui vous appartiennent. Il suffit de vous lancer dans le véritable combat spirituel, et le mener avec rage et une grande détermination. Je tiens à préciser que ceux qui vous appartiennent sont tous ceux qui sont sous votre contrôle, et tous ceux sur qui vous avez l'autorité.

Ce qu'il faut pour remporter la victoire dans chaque combat spirituel que vous menez, c'est le sérieux, une vraie rage de vaincre, et une grande détermination. Si vous comprenez bien ce message, vous Pasteurs et Chrétiens, c'est qu'à partir de maintenant, satan ne réussira plus jamais à voler quoi que ce soit de vous, ni à bloquer un seul de vos projets. Satan ne réussira à prendre que ce que vous le laisserez prendre. En clair, satan ne réussit ses coups contre nous que parce que nous ne combattons pas assez. Réveillez-vous par rapport au combat, hommes comme femmes, et vous verrez le résultat. Les hommes mariés doivent veiller sur leur épouse et leurs enfants, et les parents en général doivent veiller sur tous ceux qui vivent dans leur maison.

Discrétion : Mettez davantage l'accent sur la discrétion. D'un côté, méfiez-vous de tous ceux qui par la ruse cherchent à avoir des informations sur vous, et qui soi-disant pour vous manifester leur amour, leur générosité ou leur tendresse, cherchent à savoir plus qu'il n'en faut sur vous et ce que vous aimez. Très souvent ces gens sont à la recherche des informations qui les aideront à vous avoir. Soyez fermes et sans compromis sur ce plan. Et vous Enfants de Dieu, évitez d'être inutilement curieux, de peur de vous faire confondre avec les agents de satan.

Les démons qui rodent autour de vous : Prenez déjà l'habitude de frapper régulièrement tous les démons qui rodent autour de vous. N'attendez pas de les voir avant de les frapper, parce que vous ne les verrez jamais. Retenez que c'est à tout moment que les satanistes envoient des démons à vos trousses, pour vous épier, vous surveiller, vous espionner, vous tendre des pièges et vous combattre.

Masturbation : Pour vous tous qui subissez encore des incantations des démons et qui vous masturbez, le moment est venu de rechercher la délivrance, et de la rechercher de tout votre cœur. Que faut-il faire? Prenez un temps de jeûne, confessez votre péché au Seigneur, et suppliez-Le de vous pardonner. Prenez autorité sur ces démons avec lesquels vous avez signé des pactes à travers le péché de la masturbation, et demandez à ces démons de sortir de vous au nom de Jésus-Christ. Si après cela vous n'avez toujours pas de résultat, prenez un moment de jeûne plus long, et implorez l'aide de Dieu pour la délivrance. Commandez au nom de Jésus à tous ces démons qui ont pris contrôle de votre corps, de sortir, et de ne plus jamais revenir. Le Seigneur dans Sa fidélité vous aidera. Sachez que la masturbation est aussi nocive pour votre santé spirituelle que l'adultère et la fornication. Prenez donc ce cas très au sérieux. Tant que vous n'avez pas vaincu ce péché, satan aura toujours accès à votre vie.

Les dessins animés : Retenez que les dessins animés sont des instruments directs d'initiation à la sorcellerie. Si vous ne voulez pas que vos enfants deviennent des sorciers dans vos maisons, éloignez-les de tous ces démons présentés sous formes de dessins animés. Je suis sûr que quelques entêtés vont me contacter comme d'habitude, pour me parler des dessins animés bibliques. Si vous croyez que des démons "bibliques" ne vous posséderont pas, restez dans l'entêtement.

Pacte de sang : Que tous les insensés qui se donnent à ces pratiques abominables comprennent maintenant que c'est avec satan qu'ils signent ces pactes, et se font lier par des démons. S'il vous est arrivé de faire un tel pacte, saisissez les vrais Serviteurs de Dieu, pour qu'ils les brisent et vous en délivrent pendant qu'il est encore temps.

Les hauts lieux : Ne prenez jamais le risque de visiter les lieux sataniques tant que vous n'avez pas reçu de Dieu onction pour fouler de tels lieux en toute sécurité. Parmi ces lieux sataniques vous avez les cimetières, les musées, les boites de nuit, etc. Il y a également ces endroits soi-disant chrétiens, où les ignorants vont, espérant trouver Dieu. Ces endroits sont dénommés entre autres montagne de pèlerinage, montagne de prière, montagne sainte, etc.

Que Dieu vous bénisse!

Source : mcreveil.org
LIRE LA PREMIERE PARTIE


 
root
17 Aout 2017, 4:21
TÉMOIGNAGE D'UN JEUNE EX-SATANISTE N°1

J'étais sorcier à 6 ans Pornographie & produit de beauté -1-

Chers frères et chers amis, nous vous recommandons cet extrait du témoignage d'un jeune ancien sataniste qui a eu la grâce de trouver refuge en Jésus-Christ, et d'échapper au sort que son impitoyable maître lucifer lui réservait. Pour n'avoir pas pu livrer à satan à temps les quelques membres de sa famille qui restaient, sa mort était arrêtée aux yeux de satan. Heureusement pour lui qu'il savait où trouver le secours. Il n'a pas hésité à courir vers les églises, rechercher la protection de Christ.

Ce témoignage met davantage à nu les actions de satan et de ses agents vis-à-vis des Enfants de Dieu. Il est assez succinct, mais riche. Il est en deux parties. Il confirme l’enseignement sur le Combat Spirituel que nous avons mis à votre disposition il y a quelques années de cela. Nous vous encourageons à le lire, et à prendre les avertissements que Dieu nous donne à travers cela, au sérieux. Nous vous conseillons également, de relire notre enseignement sur le Combat Spirituel. Que Dieu vous bénisse!

Je suis né pendant l’enterrement de mon grand-père. En fait, pendant les funérailles de mon grand-père, ma mère était enceinte mais elle pleurait et elle s’agitait à cause de la mort de notre grand-père. En conséquence, elle a commencé à avoir des contractions et elle a donné naissance à un bébé dont je suis, juste devant le cercueil de mon grand-père. Je suis né avec une cicatrice de mon grand-père sur mon corps. Les gens de la famille ont dit que j’étais l’esprit du grand-père incarné.

Quand j’étais encore enfant, la sorcellerie commença à se manifester dans ma vie à travers des rêves lucides. Je faisais des rêves qui étaient en fait des réalités du monde spirituel des sorciers. Il y a deux sortes de sorcellerie: La sorcellerie active ou consciente et la sorcellerie subconsciente qui se manifeste dans les rêves.

Un jour, j’ai rêvé d’un manguier qui était dans notre complexe. J’ai rêvé que sur cet arbre il y avait un escalier atteignant le sommet de l’arbre. Dans ce rêve, j’ai commencé à monter sur cet arbre grâce à l’escalier. Quand j’ai atteint le bout du tronc de l’arbre, j’ai vu beaucoup de gens sur les branches de cet arbre. Ces gens qui étaient rassemblés au-dessus de cet arbre, étaient mes voisins et les gens de mon quartier. En fait, ces gens étaient des sorciers.

Lorsque je les ai joints sur les branches de l’arbre, j’ai vu un ange déchu. Il était ténébreux. Il toucha mon épaule et dit: "Voici mon fils bien-aimé qui honorera notre maitre". Alors l’ange me blessa en faisant un signe sur mon pied. Ce signe représente l’œil de lucifer. En fait, ce signe mystique me rendit capable de voir au-delà des yeux optiques. Mes yeux spirituels étaient ouverts, j'étais devenu capable de voir le monde invisible, les mondes des esprits.

Après avoir blessé ma jambe, cet ange recueillit mon sang et me demanda de signer un livre d’or avec mon sang. Je fis exactement ce qu’il me demanda. Je signai donc le pacte avec le diable. Cette alliance me fit passer de la sorcellerie subconsciente à la sorcellerie consciente ou proactive. Suite à cela, je commençai à quitter mon corps et voyager dans l’espace et l’hyper-espace. Je commençai à pratiquer le voyage astral et la projection astrale. Plus tard dans le monde de sorciers on m’a offert de la viande humaine sur une assiette, que je devais manger. Et puisque je n’avais pas le choix, j’ai dû manger de la viande humaine comme c’est la coutume pour quiconque est initié à la sorcellerie.

Puis on me demanda d’offrir un poulet blanc. Je ne savais pas que le poulet blanc était un humain. Quand je leur ai amené un poulet blanc, le grand prêtre de cette confrérie de sorciers commença à faire des incantations devant un miroir magique. Et je vis les images de tous les membres de ma famille projetées dans ce miroir magique. Alors le grand prêtre prit le poulet blanc que j’avais emmené puis il coupa la tête de ce poulet. Dès qu’il fit cela, je vis ma tante dans le miroir réagir avec douleur. Elle commença à agoniser comme si elle souffrait atrocement.

Je regardai cela dans le miroir puis je vis les membres de ma famille qui l’emmenèrent à l’hôpital urgemment pour des soins médicaux. Alors que ma tante était à l’hôpital, je fus instruit par le grand prêtre à boire le sang du poulet blanc et au moment où je bus le sang de ce poulet, ma tante rendit l’âme à l’hôpital. Comme conséquence de ce sacrifice humain je fus nommé gouverneur des sorciers dans le monde astral. J’étais chargé d’initier des enfants de mon âge dans la sorcellerie. J’avais 6 ans à l’époque. J’ai dû répandre la sorcellerie chez les enfants. J’utilisais des bandes dessinées comme outil pour initier des enfants dans la sorcellerie subconsciente.

J’utilisais des dessins animés comme "Dragon ball z", comme "Dora" ou "Bubulle sirène" et aussi "Bubulle Illite". Ces bandes dessinées rendent les enfants rebelles et têtus envers leurs parents. D’abord les enfants vont commencer à rêver puisque la sorcellerie inconsciente se manifeste dans des rêves lucides. Mais une fois que ces enfants passent de la sorcellerie subconsciente à la sorcellerie active, ils doivent nous fournir des informations sur leurs familles. Dès lors, lorsque leurs parents obtiennent leurs salaires, nous travaillons pour générer des problèmes qui feront qu’ils puissent dépenser leur argent, et à la fin ils ne font rien de significatif avec cet argent.

Je transmettais de la sorcellerie à d’autres enfants par la nourriture. Une fois qu’un enfant mange cette nourriture, elle se transforme en une viande humaine et cette viande mystique active des facultés extra sensorielles à l’enfant, et ouvre ses yeux et ses oreilles au monde invisible.

Un jour, j’ai donné une nourriture à manger à un ami pour l’initier à la sorcellerie. Après qu'il l'avait consommée, j’étais sûr qu’il était réveillé spirituellement. La nuit, je sortis de mon corps, je voyageai hors de mon corps vers sa maison pour appeler son esprit hors de son corps, parce que je présumai que ses yeux spirituels et ses oreilles étaient déjà ouverts. Quand j’ai atteint sa maison, j’ai essayé d’appeler son esprit mais il ne répondait pas. J’ai appelé son esprit à plusieurs reprises, mais il ne réagissait pas. J’ai fait toute sorte de cérémonies et de rituels pour le faire sortir de son corps afin de l’emmener au grand rassemblement de sorciers, mais il ne répondait pas. Puis j’ai appelé à l'aide un sorcier expérimenté de notre confrérie pour résoudre cette situation.

Quand il vint, il apporta un miroir magique et commença à invoquer l’esprit de cet enfant à paraitre sur le miroir magique, mais au lieu que l’esprit de cet enfant apparaisse sur le miroir, nous avons vu une paire de chaussures apparaitre sur le miroir. Nous étions confus, nous ne pouvions pas comprendre la signification de ceci. Alors mon collègue qui était un ancien sorcier s’est transformé en un hibou. Il survola et pénétra à l’intérieur de la maison de cet enfant pour le faire sortir. J’étais là en train de les attendre, mais ils prenaient du temps pour sortir de la maison. Je les ai attendus de minuit à cinq heures du matin, mais ils ne sortaient toujours pas. Quand il était l’aube, je devais retourner dans mon corps. J’ai compris que mon collègue était coincé à l’intérieur de cette maison.

Le matin, j’ai appris qu’il y avait des funérailles dans le quartier et c’était mon collègue sorcier qui était décédé. Plus tard, il y a eu une réunion d’urgence dans le monde astral pour déterminer la cause de sa mort. Nous avons découvert que les parents de l’enfant que j’essayais d’initier dans la sorcellerie étaient des Chrétiens nés de nouveau. Nous découvrions que récemment ils avaient acheté une nouvelle paire de chaussures pour un prédicateur qui était venu prêcher dans leur église, car les chaussures de ce pasteur n’étaient pas en bon état. Lorsqu’ils avaient offert les chaussures à ce prédicateur, il était si joyeux qu’il a prié pour eux. Je veux rappeler aux chrétiens que soutenir l’œuvre de Dieu peut amener le Seigneur à protéger et à préserver ce qui est précieux pour eux.

Il y a sept niveaux dans la sorcellerie subconsciente, et ces sept niveaux se manifestent dans les rêves. Une fois que vous êtes initié ou utilisé dans la sorcellerie inconsciente, vous commencez à rêver que vous participez à des réunions et des rencontres. Vous rêvez que vous êtes en train de manger avec des gens que vous ne connaissez pas. En réalité, votre esprit participe effectivement à des réunions et célébrations nocturnes. Vous rêvez aussi que vous êtes mariés et que vous avez des enfants. Si vous rêvez que vous volez dans l’espace comme "Superman", cela veut dire que votre esprit est en train d’effectuer des voyages astraux dans l’hyper-espace ou dans le monde astral. Vous rêvez également que vous buvez du vin mais ce vin est en réalité le sang humain. Tous ces rêves sont la manifestation de la sorcellerie inconsciente.

Alors que j’avais seulement 7 ans quelque chose m’arriva. Je suis allé avec mes parents à une église animiste dont nous étions membres. Alors que nous rentrions à la maison, je fus enlevé. J’essayais de traverser le boulevard quand j’ai été kidnappé et précipité dans une jeep. L’auteur de ce kidnapping était un occultiste Américain de haut niveau. Il me transporta avec lui dans la province du Bas-Congo. Quand il m’a emmené dans sa loge, il a fait une incantation devant un miroir magique, et j’ai vu des images de ma famille apparaitre dans ce miroir. Je regardais ma famille qui était à ma recherche partout dans la ville. Je regardais comment la télévision locale diffusait des annonces sur ma disparition. Puis cet Américain commença à m’initier à l’occultisme.

Il prit soin de moi de 7 ans à 9 ans. Alors que j’étais sous sa responsabilité, j’ai fait de nombreux cours ésotériques. Plus tard, il m’a emmené en Afrique du Sud où j’ai été initié à la magie rouge et à la magie jaune. Le but de ces initiations et de ces cours occultes était de me préparer à rencontrer lucifer. Quand j’ai atteint l’âge de 12 ans, mon maître l’occultiste Américain me dit qu’il était temps pour moi de rencontrer le grand maitre lucifer.

Dans cette planète, le diable a trois temples sur la terre. Le premier temple est sous l’Océan Atlantique, aux environs du Cap Vert. Le deuxième temple est appelé "le temple du Daï" qui se trouve au sous-sol de l’Inde. C’est là le siège du gouvernement mondial de lucifer et la résidence de son premier ministre. Le troisième temple se trouve au sous-sol de la Grande-Bretagne. À ce stade, je n’étais plus un simple sorcier mais un sataniste. Car il y a une différence entre un sorcier et un sataniste. Un sorcier sert le diable mais ne travaille qu’avec des démons, alors qu'un sataniste assiste à des réunions et des rencontres régulièrement avec le diable.

Comme j’étais devenu prêt à rencontrer lucifer, nous avons donc effectué un voyage à la maison blanche de lucifer sous l’Océan Atlantique. Une fois que nous arrivâmes sous l’Océan dans le royaume sous-marin, mon maitre m’avertit de ne saluer personne dans la rue, de peur de mourir. Ce qui est triste, c’est que j’ai vu des hommes de Dieu dans ce royaume de satan sous l’Océan. J’ai vu des prêtres catholiques dans ce temple et mêmes les musiciens chrétiens. Le diable a réussi à établir son trône dans de nombreuses églises sur la terre.

Après avoir parcouru ce royaume mystérieux, nous sommes entrés dans un rassemblement où il y avait beaucoup de monde. Une fois que nous avons pris place, j’avais remarqué un personnage qui était humanoïde qui était assis sur un trône, il était extrêmement beau. Mon maitre m’informa que c’était le diable, lucifer. Je pensais que le diable était laid, mais mon maitre me dit que l'image de lucifer en littérature est juste une illustration. Mais satan peut prendre autant de formes qu’il le veut.

Pendant ce rassemblement dans la maison blanche de lucifer, il y avait beaucoup de consécrations de nouveaux satanistes. Puis le diable dit: "Amenez-moi l’enfant mystique". On m'emmena devant le diable. Je me mis à genoux devant lui et il plaça sa main sur mon épaule et dit: "Voici mon fils bien-aimé, celui qui fera l’honneur de son maître." Ensuite le diable me dit que la première condition pour être son missionnaire était que je sois marié. Je n'avais que 12 ans. Le diable appela une déesse du nom de Linda qui réside en Grande-Bretagne. Elle est responsable de la conception des ongles artificiels, des poudres, des cils artificiels, des produits de beauté qui rendent les femmes séduisantes. Lorsque la sirène Linda s’approcha, je remarquai qu’elle était plus élancée que moi, mais elle fit une prière magique, se réduisit et rétrécit jusqu’à ma taille.

Mon mariage avec elle a eu lieu dans notre cimetière, et la fête a eu lieu sous la chute de la rivière locale. Il y avait beaucoup de gens à ce mariage, y compris des musiciens chrétiens. Après le mariage dans le royaume sous-marin, ma femme et moi voyagions dans le monde satellite qui est l’un des mondes parallèles du diable. C’est là que nous avons fait l'alliance de sang. Nous avons juré de ne jamais trahir lucifer. J’ai été chargé de cibler et de détruire les jeunes. J’avais le pouvoir d’envoûter des jeunes gens en les entraînant à faire des pactes de sang.

Un jour nous étions en pleine réunion dans le fleuve Congo. Il y avait deux jeunes gens qui s’aimaient tellement qu’ils ont décidé de faire un pacte de sang en recueillant leur sang dans une bouteille et le jetant par la suite dans le fleuve. Nous qui étions en réunion, nous avions recueilli cette bouteille et avions commencé déjà à célébrer leur mariage. Après quelque temps ces jeunes décidèrent de se marier. Le jour prévu pour la célébration du mariage, le couple revenait du salon de coiffure pour se rendre au lieu de célébration. En chemin, ils ont fait un accident et sont morts sur place. Pendant que les gens les pleuraient, nous étions en train de leur passer des anneaux au doigt.

Le monde satellite est un monde parallèle qui s’appelle également le monde cellulaire. C’est à partir de ce royaume que la technologie de la téléphonie mobile est originaire. J’étais le représentant de ce royaume dans mon pays. Les codes de réseau comme 555 ou 999 ou 777 sont tout simplement 666. Après ma consécration dans la maison blanche de lucifer et mon mariage avec la sirène Linda, le diable me donna 999 démons pour travailler avec moi dans différentes opérations et missions. J’avais reçu le titre de malfaiteur. Le diable m’avait ensuite remis un hexagramme, une étoile à 6 branches. J’avais pour mission de détruire les églises vivantes de Jésus-Christ avec cette étoile. Je devais combattre les vrais Serviteurs de Dieu. Je devais détourner leurs prédications, et au lieu de prêcher la parole de Dieu telle qu'elle est écrite, ils devaient se mettre à raconter leur vie, leurs expériences de voyages, et toutes sortes d’enseignements qui n’ont rien à voir avec la Bible. Voici les fonctions des 6 branches que constituait l’étoile que j’avais reçue:

1ère branche : Ma première mission était d’inciter les Chrétiens à douter de la Parole de Dieu afin d’affaiblir leur foi. Car sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu, et la foi vient de la Parole de Dieu qu’on entend. Il y avait un démon qui travaillait avec moi pour endurcir les cœurs des Chrétiens pendant la prédication. Ce démon est nommé Thomas Ankara. Ce démon pousse les chrétiens à ne pas obéir à la Parole de Dieu. Il pousse aussi les chrétiens à aller au culte en retard, sachant que les anges viennent à l’église à temps avec la bénédiction pour le chrétien.

2ème branche : Ma deuxième mission était d’empêcher les chrétiens de lire la Parole de Dieu. J’étais aidé par le démon indou Ankara. Nous faisions en sorte que les chrétiens ne lisent pas la Bible, mais plutôt d’autres livres comme "les Tours de Garde". La lecture de la Bible est l’un des piliers de la vie chrétienne. Pendant la prédication de la Parole dans l’église, je déployais des démons qui avaient la taille des moustiques pour distraire les gens et pour pousser leurs pensées à voyager.

3ème branche : Ma troisième mission était d’empêcher les chrétiens de prier sans cesse comme nous le recommande la Bible dans 1Thessaloniciens 5:17. Une fois qu’un chrétien perd l’habitude de prier, il sera difficile pour lui de reprendre cette habitude et quand il essaie de prier, il manque de mots, il a du mal à se concentrer; un sentiment d’agitation est autour de lui. La première chose que je faisais pour empêcher une vie de prière chez les chrétiens, c’était de mettre en eux l’incrédulité. Cela les éloignait de leurs encadreurs et de la parole de Dieu. C'est pour cela que vous verrez certains frères qui étaient très zélés dans leur vie de prière s’affaiblir, c’est cela la mission du diable dans l’église. Ce genre de frères ont été victimes de piqûre des moustiques spirituels que j’avais reçus du diable pour les propager à l’église, dans le but d'éloigner les chrétiens de Dieu.

4ème branche : Ma quatrième mission était de déployer les démons d’impudicité dans les groupes de l’église, tels que la chorale, le groupe d’adoration et d’intercession. J’envoyais ma femme Linda pour séduire les frères. Quand elle n’y parvenait pas, je me transformais moi-même en femme et je le faisais. Dans le cas où je n’y arrivais pas, je me mettais à travailler leurs pensées, en les poussant à regarder des films pornographiques. Les films pornographiques dans la magie noire sont une initiation sexuelle parce qu'ils sont tournés par des démons. Ces films sont consacrés au monde de Polium. Quand vous les regardez, vous êtes contaminés. Vous ressentez des grands désirs sexuels au point de ne pas pouvoir vous contrôler. Nous travaillons alors vos pensées pour vous entraîner à la masturbation. Or dans la magie noire, lorsque vous vous masturbez, vous êtes en réalité en train d'avoir des rapports sexuels avec 600 démons. Après cet acte, 300 démons partent et 300 restent, et vous maintiennent dans l’impudicité. Vous commencez à aimer le sexe sans contrôle et sans retenue.

Le groupe d’intercession était mon principal objectif parce qu’ils sont l’un des piliers de l’église. Plus ils sont forts, plus l’église est forte. J’attaquais le groupe d’intercession en envoyant la sirène Linda. Quand elle échouait, j’envoyais la sirène Jacqueline. Quand elle échouait, j’utilisais des produits de beauté, des cils, des lotions comme portes d’entrées afin d’atteindre les intercesseurs. J’utilisais ces produits au cas où ils étaient conçus par les sirènes.

Les produits tels que l’extension de cils sont conçus par la sirène Linda. Et les produits comme les rouges à lèvres sont conçus par la sirène Jacqueline. Beaucoup de produits de maquillage et de beauté sont démoniaques et rendent les femmes séduisantes. La manière la plus simple d’entrer dans le groupe d’intercession était à travers le produit de beauté car beaucoup de ces produits sont conçus par les sirènes et les déesses du monde sous-marin.

Grâce à ces produits de beauté, je pouvais pousser les frères à convoiter et désirer les sœurs dans les groupes d’intercession. Une fois que les frères et sœurs dans les groupes d’intercession tombaient dans l’immoralité sexuelle, j’envoyais des démons de fornication à l’intérieur du groupe. A partir du moment où l’impudicité entre dans le groupe d’intercession, le groupe est envahi par les démons de la prostitution et leurs prières deviennent impuissantes à cause des péchés.

Les leaders des églises étaient aussi mes cibles. Parmi les 999 démons que le diable m’avait donnés, j’avais un démon appelé Maria, une femme d’une grande beauté. Cette dernière se transforme en une femme physique et va dans des églises pour demander des informations afin de séduire les pasteurs. D'où la discrétion. Elle aime également aller voir les pasteurs pour des consultations. Généralement quand elle arrive, elle donne l'impression aux pasteurs que son mal se trouve au niveau de ses parties intimes. Si vous n’êtes pas vigilants, vous tomberez immédiatement avec elle dans l’impudicité. Et lorsque vous tombez dans l’impudicité en tant que pasteur, toute l’Eglise est entraînée dans l’impudicité. Ces démons d'impudicité ont tellement possédé des pasteurs aujourd'hui que certains ont même un lit dans leur bureau. Et quand un pasteur tombe dans l’impudicité, il lui devient très difficile de prêcher la sanctification. Pourtant sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur.

J’attaquais aussi les groupes d’adoration pour empêcher leurs chants et louanges d’atteindre le trône de Dieu. J’envoyais Linda pour causer l’impudicité dans le groupe d’adoration, afin que leurs adorations soient rejetées par Dieu.

5ème branche : Dans ma cinquième mission, je travaillais avec deux déesses. L'une s’appelle Dalila, elle est le démon de l’homosexualité. Quand il entre dans un homme, il le conduit à se comporter comme une femme. La seconde s’appelle Cynthia, elle est le démon du lesbianisme. Quand il entre dans une femme, elle se comporte comme un homme, et commence à s’habiller comme un homme; même ses manières et sa personnalité changent. J’essayais aussi d’inciter les chrétiens à écouter de la musique du monde. Sachez que la musique du monde est une grande porte pour les démons. Quand vous écoutez ou chantez les musiques du monde, vous appelez les démons dans votre vie.

6ème branche : Cette branche était destinée aux fausses prophéties. Il y a un démon appelé Martadela qui possède très souvent les chrétiennes et les poussent à donner des prophéties qui viennent du diable. Bien-aimés, les prophéties de Dieu ne viennent jamais diviser l'église. Lorsqu'une prophétie divise l’église, elle ne vient pas de Dieu, mais du diable. Il vous faut le discernement.

En plus de ma mission contre les disciples de Jésus-Christ, je devais offrir dans le monde des milliers de personnes au diable comme sacrifice. Je devais tuer par des accidents, par la maladie, par les fausses couches. Beaucoup d’accidents de circulation sont simplement des sacrifices humains. Le diable m’avait donné plusieurs conditions:

Premièrement, pour exercer sa mission je ne devais pas courir lorsqu’il menaçait de pleuvoir et je ne devais pas être mouillé par la pluie. J’étais étonné lorsqu’il m’avait remis une corne avec un miroir dessus. À l’aide de cette corne je pouvais consulter la météo. Par exemple, vers 6h si cela indiquait qu’il pleuvra vers 12h, je devais vite rentrer avant 12h pour ne pas être trempé par la pluie.

Deuxièmement, je devais sacrifier 12 personnes chaque année par l’argent sur lequel je faisais des incantations. J’allais dans différentes communes, j’y jetais l’argent et le nombre de personnes qui le ramassaient étaient le nombre de personnes qui mouraient. C’est pourquoi, ne cherchez pas à avoir une vie de facilité. Il faut travailler. La Bible dit que celui qui ne travaille pas ne mange pas.

Troisièmement, je ne pouvais pas dormir en dehors de ma loge, dès que l’heure sonnait je devais rentrer. Après cela le diable m’a donné 7 démons et m’a dit que ces démons devaient posséder toute personne qui devait entrer dans ma loge. L’un de ces démons s’appelle casseur des casseurs. Il avait pour mission de détruire les projets des gens. Quand il venait où vous êtes, j’étais capable d’écouter vos conversations. Si vous aviez par exemple un projet de recevoir de l’argent je bloquais ce projet. Ne soyez donc pas étonnés des cas des personnes qui se sont rétractées sans vraie raison, après vous avoir pourtant fait une promesse ferme de vous rendre un service.

Que Dieu vous bénisse!
Source :mcreveil.org
CONTINUER A LA DEUXIEME PARTIE
 
root
16 Aout 2017, 8:41
Une coulée de boue dévaste un quartier de la capitale.

VIDEO. Sierra Leone : une coulée de boue rase un immeuble

Une coulée de boue meurtrière a touché Freetown, la capitale sierra-léonaise, lundi 14 août. Au moins 312 personnes ont été emportées par le glissement de terrain, qui s’est produit dans une banlieue sud de la ville, selon un dernier bilan communiqué par la Croix-Rouge locale, qui pourrait encore évoluer.



Le glissement de terrain est survenu en début de matinée dans la localité de Regent, après une nuit de pluies diluviennes. Il a emporté des dizaines de maisons sur son passage, dans cette zone où un grand nombre de bâtiments avaient été construits sans permis. Une partie de la colline surplombant le quartier s’est effondrée sur les habitations, selon les journalistes présents.



LE MONDE | 14.08.2017 à 18h16
 
root
15 Aout 2017, 10:18
Après le drame de Charlottesville, les liens du père de Trump avec le Ku Klux Klan ressortent.
Au lendemain du rassemblement meurtrier de la droite suprémaciste à Charlottesville, une archive révélant les liens entre Fred Trump et le KKK refait surface.

Une archive révèle les liens entre Fred Trump et le KKK

De violents heurts entre des suprémacistes blancs et des contre-manifestants antiracistes ont fait un mort, samedi 12 août, à Charlottesville, en Virginie. Deux jours plus tard, un article du New York Times datant de 1927 a refait surface sur les réseaux sociaux et dans les médias américains et a été brandi par ceux qui critiquent le président américain, accusé de n’avoir pas assez dénoncé l’idéologie nationaliste des groupuscules d’extrême droite ayant organisé le rassemblement.



L’article en question est « déterré » pour la première fois en septembre 2015, au début de la campagne du milliardaire, par le site spécialisé dans la technologie Boing Boing. Intitulé « Le Klan attaque un policier », il révèle l’arrestation de Fred Trump, père de l’actuel président américain et, comme lui, magnat de l’immobilier, pendant une manifestation du Ku Klux Klan.



L’incident a lieu le dernier lundi de mai 1927, date du Memorial Day aux Etats-Unis. Des affrontements déclenchés par un groupe fasciste italien et le Ku Klux Klan éclatent alors à New York. Deux hommes sont tués par des manifestants antifascistes dans le Bronx, tandis qu’un millier de membres du Klan, en robe et capuche pointue blanche, marchent vers le quartier Jamaica, dans le Queens.
Là, une énorme bagarre entraîne l’arrestation de sept hommes. L’un d’entre eux est Fred Trump, interpellé au 175-24 Devonshire Road, adresse où il habite avec sa mère à l’époque.

Selon la brochure distribuée auparavant dans le quartier, la marche du KKK avait pour but de dénoncer « l’agression » subie par les « Américains protestants natifs » de la part de « la police catholique de New York City ». Le manifeste poursuit ainsi :
« La liberté et la démocratie ont été piétinées, les Américains protestants natifs doivent s’organiser pour protéger un drapeau, le drapeau américain, une école, l’école publique et une langue, la langue anglaise. »



Une archive révèle les liens entre Fred Trump et le KKK

Un père en grande partie responsable de la fortune de Trump

Si en 1927, le père de Donald Trump, alors âgé de 21 ans, n’était pas encore une personnalité connue, il construit déjà des logements dans son quartier new-yorkais. Né dans le Queens, de parents allemands, ce promoteur immobilier de la première heure devient à la fin de sa carrière un très riche homme d’affaires. A sa mort, en 1999, sa fortune est estimée entre 250 millions et 300 millions de dollars (212 millions à 256 millions d’euros).
Un patrimoine, auquel il faut ajouter un large réseau de relations, sans lequel son fils aurait eu du mal à acquérir sa réputation de magnat de l’immobilier. Cette réputation l’a grandement aidé à devenir le 45e président des Etats-Unis.
Fred Trump a aussi partagé des méthodes commerciales douteuses avec son héritier. En 1973, les deux hommes sont poursuivis par le ministère de la justice pour discriminations raciales à l’encontre de leurs locataires noirs.



Une archive révèle les liens entre Fred Trump et le KKK
Une manifestante blessée par la voiture qui a foncé dans la foule est évacuée, samedi 12 août, à Charlottesville (Virginie). STEVE HELBER / AP

En 2016, l’article du New York Times avait déjà refait surface lorsque Donald Trump avait refusé de condamner clairement l’appel à voter pour lui de David Duke, ancien dirigeant du KKK et présent samedi à Charlottesville. Le futur chef de l’Etat avait, à l’époque, justifié ce silence en affirmant qu’il ne connaissait pas assez les suprémacistes blancs pour pouvoir émettre un jugement.



Lundi 14 août, lors d’une conférence de presse, le président a finalement dit, après deux jours de polémique, que « le racisme, c’est le mal » et a critiqué « tous ceux qui ont agi de manière criminelle lors des violences racistes de ce week-end », dont les « suprémacistes blancs, le KKK et les néonazis ».

Une archive révéle les liens entre Fred Trump et le KKK





Le Monde | 14.08.2017 à 20h38 | Par Lina Rhrissi
 
root
15 Aout 2017, 1:29
RD Congo - DECRYPTAGE DES GRIMACES ET GESTES DE Joseph Kabila et sa famille politique.

Decryptage des grimaces et gestes de Joseph KABILA

1. lors de la dernière émission d’Afrique – Express sur TV5 avant les vacances d’été 2017, les journalistes noirs et blancs qui animaient cette émission ont dit leur déception de voir en RDC une classe politique veule, burlesque et d’une corruptibilité maladive, incapable d’encadrer efficacement le peuple congolais lequel est pris en otage par un « Kabila » voleur et assassin qui se pavane dans ce pays comme dans une concession d’héritage.

2. Pour le nommé Joseph Kabila, soutenu par un Occident maffieux, une Afrique maffieuse et une classe politique affairiste, les élections ne sont à l’ordre du jour ni en 2017 ni en 2018.



Les preuves

1)
L’enrôlement des électeurs actuellement en cours est ralenti pour donner le prétexte des contraintes techniques et jouer les prolongations. C’est le cas du Kasaï, traumatisé par un terrorisme d’Etat pendant les sept premiers mois de 2017. Nangaa nous déclare qu’il a vu la situation et qu’il va donner autant de temps au Kasaï qu’aux autres provinces pour raison d’équité c’est-à-dire trois mois . Mais la question est de savoir pourquoi on ne peut pas créer plus de bureaux d’enrôlement au Kasaï et envoyer le matériel des sites qui ont déjà terminé l’enrôlement de manière à boucler celui-ci après un mois par exemple ? La réponse est que pour le nommé Kabila et pour la CENI, les élections ne doivent pas avoir lieu cette année 2017. Pour cette raison, la logistique pour l’enrôlement des électeurs au Kasaï se fera quand la CENI le voudra. Disons en passant que la CENI est une trouvaille de l’Occident soi-disant pour éviter qu’en Afrique le Ministère de l’Intérieur ne soit juge et partie. Inféodée au pouvoir, elle s’est révélée cause des crises électorales.




2) La CENI nous dit avoir déjà totalisé à fin juillet 2017 35 millions d’enrôlés et se félicite que c’est au-delà des prévisions. Elle oublie de nous dire qu’elle a enrôlé même des jeunes de 16 et 17 ans. Pourquoi enrôler aujourd’hui cette tranche d’âge ? Précisément parce que, pour Kabila, après 2017 doit se négociier une transition de 24 mois au bout de laquelle il « pourrait » y avoir élections. Avec cela, il gaspille les rares devises en envoyant She Okitundu, son garçon de courses, chercher des appuis à une position infondée constitutionnellement et même au regard de l’Accord politique du 31/12/2016 : celle de confisquer le pouvoir indéfiniment.




3) La désignation politique d’Olengha Nkoy au poste de président du CNSA en violation de l’Accord politique de la Saint Sylvestre n’a pour but que d’accréditer le report des élections sine die : car, il est de coutume que lorsqu’on est nommé à un poste politique ou autre sur base des injonctions politiques, on est au service de la politique du camp qui nomme ; si la fonction est occupée de droit selon la convention, on sert la cause du pays. Voilà la raison pour laquelle Nangaa est incapable de donner le calendrier électoral pour 2017 qui lui est réclamé de partout. Il attend la couverture du CNSA pour se prononcer : où est alors l’indépendance de la CENI ?

4) L’élection en août 2017 des gouverneurs de 11 provinces, considérées comme un acte incohérent par la population alors que les élections doivent avoir lieu en 2017 est une preuve de plus que dans la logique du nommé Kabila et des siens, les élections de 2017 ne sont pas à l’ordre du jour. Car les vouloir en 2017 serait pour eux vouloir leur mort politique et peut-être même physique. Il faut les reporter sine die et gagner le terrain perdu. Entretemps, le super président de la RDC Zoé « Kabila » rançonne l’Etat à travers notamment la perception par lui des taxes des sociétés libanaises et le marché des passeports biométriques ; et Jaynet soi-disant Kabila dispose à sa guise des millions de dollars qui atterrissent dans la caisse de la fondation L.D Kabila. Quelle affaire juteuse ! Quelle chance inespérée pour ces Kadogos d’hier ! Quelle aubaine pour Kagame qui a pu mettre sur les rails l’économie rwandaise avec des richesses ramassées au Congo et se faire plébisciter comme le meilleur président de tous les temps du Rwanda jusqu’à faire modifier la constitution en sa faveur !

5) Devant un tableau sécuritaire chronique, un tableau économique des plus sombres, une monnaie flottante, une situation sociale catastrophique, des enlèvements quotidiens, l’absence de décrispation politique, le rejet par le nommé Kabila et son camp de l’Accord politique qui aurait pu légitimer leur présence au pouvoir aujourd’hui alors que leur mandat a pris fin en décembre 2016, le rejet de la Constitution et de toute base d’un Etat de droit ; devant l’arbitraire absolu des putschistes au pouvoir en RDC continuant à abuser des services de l’Etat Congolais, et maman Marthe en appelant aux têtes couronnées d’Afrique et du monde pour que E. Tshisekedi soit enfin enterré, le Rassemblement des Forces politiques acquises au changement, seule force politique d’opposition aujourd’hui crédible, a publié les résolutions de son récent conclave d’anniversaire visant en des actions de masse prévues à l’article 64 de la Constitution, à faire pression pour qu’il y ait élections présidentielles et législatives en 2017. Les Forces du statu quo ayant transformé les Forces armées et de police en milices commises à la protection de leur dictature, ont positionné celles-ci dans des lieux stratégiques de Kinshasa et les ont lourdement armées. Le plus curieux est que des Forces de police se barricadent dans leurs camps au moyen des sacs remplis de sable comme si on était en guerre. Tout cela contre des civils non armés. Le Rassemblement et le peuple congolais ont ainsi l’occasion de mesurer la détermination du camp d’en face de ne quitter le pouvoir ni aujourd’hui, ni demain, ni après-demain. La question se pose de savoir dans quelle mesure les actions de masse habituelles suffiront à faire vaciller le pouvoir. L’insistance occidentale qu’en tout état de cause, la passation de pouvoir ne peut se faire qu’à travers les urnes, tout en sachant qu’en Afrique, des régimes totalitaires ayant confisqué le pouvoir sont nombreux et qu’ils y ont été encouragés par le concept -invention occidentale-, de la stabilité des Institutions pour justifier des dictatures pérennes comme celle de Mobutu ou de Kabila aujourd’hui, n’est-elle pas destinée à endormir les peuples asservis d’Afrique et maintenir ainsi le statu quo ?

3. Le départ du nommé Kabila du pouvoir est-il, en soi, une fin des malheurs du Congo ? Seuls les naïfs peuvent croire à une telle hypothèse. Le complot contre la RDC est tentaculaire. Autant il est le symbole de la coalition des forces du mal, des forces de nuisance contre la RDC, autant la vigilance des Congolais doit être de tous les instants, dans une véritable cohésion nationale, paysans et citadins parlant le même langage. Déjà, comme avant-hier Mobutu, comme hier Laurent-Désiré Kabila et puis, Hippolyte Kanambe ; aujourd’hui, c’est Moïse Katumbi pour lequel les médias occidentaux mènent campagne comme futur Président du Congo. Raison avancée : il a su bien gérer l’équipe Englebert Mazembe ; il a su bien gouverner le Katanga.



Mais nous, Congolais, posons-nous des questions de fond :
    1) Qui est Moïse Katumbi : ses origines, son identité, quel type de nationalité a-t-il ?
    2) Quel niveau de formation scolaire ?
    3) Le président de Manchester United peut-il devenir Premier Ministre en Grande-Bretagne pour avoir bien géré son équipe ?
    4) Quel est son vrai bilan au Katanga ?
    5) Quelle est l’origine de sa fortune ?
    6) Comment interpréter sa déclaration d’il y a un mois et demi : « Si le Président Kabila avait choisi son dauphin (sans doute lui-même), je ne l’aurais pas quitté ». En bonne logique, « S’il en choisit un aujourd’hui (s’il me choisit comme dauphin), je me jetterai à nouveau dans ses bras ! ». Alleluia !



31/07/2017
MUAKA MATADI
 
root
08 Aout 2017, 4:33
Saviez-vous que, à n'importe quel âge, votre cerveau a le pouvoir de fabriquer en permanence de nouveaux neurones ? A condition de respecter quelques principes.

SANTE 6 règles d'or pour continuer à fabriquer des neurones
Représentation d'un neurone sur fond noir.

La production de nouveaux neurones ne s'arrête jamais. Des chercheurs ont observé que dans une région du cerveau impliquée dans la formation des souvenirs et la gestion des émotions - l'hippocampe -, les anciens neurones étaient remplacés par d'autres, fraîchement produits à partir de cellules souches. Et chacun de nous aurait ce potentiel, quel que soit notre âge. Rassurant. Sauf que, d'après le Pr Pierre-Marie Lledo, lors de la deuxième édition du colloque S3 Odéon, les expériences chez les souris ont montré que cette capacité pouvait diminuer, voire même disparaître (en cas de stress) selon l'environnement. Au contraire, dans un environnement adapté, la neurogenèse chez les rongeurs a été multipliée par trois en quelques semaines. Le directeur du département de neurosciences à l'institut Pasteur nous livre six principes à respecter pour conserver un cerveau jeune jusqu'à la fin de ses jours.

1. Fuir la routine

Le cerveau se nourrit du changement. En effet, la stimulation provoquée par le changement entraîne les cellules souches à produire de nouveaux neurones. Il faut, selon Pierre-Marie Lledo, fuir la routine, "respecter la libido sciendi, c'est-à-dire la soif de comprendre et d'apprendre".



2. Lutter contre l'infobésité

Le cerveau est malléable et l'information invite directement les circuits à se régénérer. En revanche, la question à se poser est : quelle information ? L'écosystème numérique dans lequel nous vivons entraîne une avalanche d'informations certes... Trop selon le médecin. "L'information qui nous fait juste savoir est absolument délétère, et n'incite pas le cerveau à produire de nouveaux neurones. Bien au contraire, ce dernier, bombardé d'informations, est alors condamné à l'anxiété". Concrètement, il est indispensable de trier cette information : choisir l'utile, celle qui nous fait comprendre, et se débarrasser de la futile, celle qui nous fait juste savoir.

3. Bannir anxiolytiques et somnifères

L'objectif des anxiolytiques et des somnifères est d'empêcher le cerveau, celui qui cherche à comprendre, de fonctionner. Leur consommation permet de mettre le cerveau en "marche automatique". Leur utilisation chronique est donc une entrave à la production de nouveaux neurones.

4. Bouger !

"Il nous faut lutter contre la sédentarité car la science nous dit que, en cas d'activité physique, les muscles produisent des susbtances chimiques (nommés facteurs trophiques) qui, par voie sanguine, viendront agir sur le cerveau et particulièrement sur la niche de cellules souches", explique le Pr Lledo. Il existe donc une corrélation directe entre activité musculaire et production de nouveaux neurones.

SANTE 6 règles d'or pour continuer à fabriquer des neurones

5. Cultiver l'altérité

Certaines parties de notre cerveau, que nous ne pouvons pas contrôler, ne sont engagées que lorsque ne nous sommes exposé à autrui. "C'est ce qu'on appelle globalement le cerveau social, ajoute le médecin. Plus vous allez cultiver votre altérité, et plus vous allez soigner votre cerveau car il sera enclin à produire plus de nouveaux neurones".

6. Soigner le microbiote

Très récemment, les neurosciences, associées avec la microbiologie, ont montré qu'il y a une flore intestinale qui communique en permanence avec notre cerveau. Notre régime alimentaire a donc un rôle important : la consommation de fibres, un régime varié, incitent à la prolifération de certaines espèces bactériennes concourant justement à la prolifération de neurones. A l'inverse, une nourriture peu variée, riche en sucres, en graisses, favorise la prolifération d'espèces bactériennes qui ne permettront plus aux cellules de produire de nouveaux neurones, quel que soit l'âge.



Et le Pr Lledo de conclure sur une maxime de Goethe : "Traiter les gens comme s'ils étaient ce qu'ils devraient être et vous les aiderez à devenir ce qu'ils peuvent être". A méditer...

La vidéo de l'intervention de Pierre-Marie Lledo lors du colloque S3 Odéon :




Par Stéphane Desmichelle le 12.09.2016 à 13h00 sciencesetavenir.fr
 
root
06 Aout 2017, 23:53
VIDEO - RDC : une vidéo refait surface et met le ministre des Hydrocarbures dans l’embarras vis-à-vis de Kabila

RDC «j'ai donné à Kabila l'identité Katangaise» Ngoi Mukena

Ancien gouverneur de l'ex-Katanga, Aimé Ngoi Mukena, aujourd'hui ministre des Hydrocarbures, affirme dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux qu'il a construit l'image de Katangais de Joseph Kabila, lui donnant même le surnom de "Kabange".

C’est une vidéo dont Aimé Ngoi Mukena, ministre congolais des Hydrocarbures, aurait souhaité ne plus entendre parler. Surtout en cette période préélectorale agitée en RDC. Mais c’était compter sans l’existence des réseaux sociaux.

Depuis quelques jours en effet, un extrait vidéo d’un entretien que cette figure très connue de l’ex-Katanga a accordé à une télévision locale quelques mois avant sa nomination au poste de ministre de la Défense début décembre 2014, a refait surface sur la Toile. On y voit Aimé Ngoi Mukena, le plus sérieusement du monde, affirmer qu’avec d’autres personnalités de la province minière, il avait été chargé de « [créer] la paternité de Joseph Kabila » à son arrivée au pouvoir en 2001.

« Joseph [Kabila] cherchait quelqu’un qui construise son image [de] Katangais et fils [du] Mzee [Laurent-Désiré Kabila]. Vous pouvez poser la question au président actuel : d’où est venu le surnom de ‘Kabange’ ? Il nous avait dit qu’il est jumeau et nous lui avons rétorqué que chez nous, on appelle les jumeaux Kyungu et Kabange », avance-t-il.

Comme beaucoup de Congolais, le président Joseph Kabila porte un post-nom : Kabange. Un héritage du recours à l’authenticité de Mobutu Sese Seko, exigeant à tous les Zaïrois de bannir les prénoms chrétiens à consonance étrangère pour les remplacer par des deuxièmes noms de famille, puisés dans le patrimoine culturel zaïrois.

« Donner son patelin » à Joseph Kabila

Dans le même extrait, Aimé Ngoi Mukena soutient également qu’il avait la mission de « donner » au président de la République « son patelin » dans le Katanga pour couper court aux rumeurs selon lesquelles il ne serait pas Congolais.



Des « révélations pour faire pression » ?

« La rediffusion de l’interview avait été censurée à Lubumbashi [capitale de l’ex-Katanga, NDRL], après une première diffusion qui avait pris tout le monde de court », se souvient un connaisseur des arcanes politiques congolaises.

« Mis au placard après avoir été gouverneur du Katanga entre 2001 et 2004, Aimé Ngoi Mukena avait fait ses révélations pour tenter de faire pression sur le régime en place », ajoute-t-il.

Aujourd’hui ministre des Hydrocarbures à l’issue du dernier remaniement technique du gouvernement Matata II, Aimé Ngoi Mukena reste un personnage clé du régime en place : il a notamment des influences sur des « groupes d’autodéfense » et dans les milieux des milices dans le Katanga, selon des sources sécuritaires dans le sud du Katanga. Mais toutes nos tentatives pour recueillir sa réaction après la publication de la vidéo n’ont pour le moment pas abouti.

07 décembre 2015 à 16h55 — Par Trésor Kibangula jeuneafrique.com
 
root
06 Aout 2017, 22:33
Un Ivoirien connecte un village isolé à Internet... grâce à la lumière !

Cote d'Ivoire - village isolé connecté à Internet grâce à la lumière
Ange Frédérick Balma

Le dispositif est une première sur le continent africain, et il a de quoi surprendre : en installant un dispositif lumineux à base de LED dans un village ivoirien à la frontière avec le Libéria, un ingénieur a permis à 5 000 habitants d’avoir pour la première fois accès à Internet et à la télévision. Un projet qui a changé la vie de ce village enclavé comme en témoignent ses habitants…

Depuis avril 2017, Drongouiné, dernier village ivoirien avant le Libéria, dans l’ouest du pays, a été équipé de panneaux solaires permettant de fournir la lumière à cette petite localité à la nuit tombée. Mais ce n’est pas tout : cette lumière leur permet aussi d’avoir accès à Internet et à la télévision, sans aucune connexion filaire ou Wifi, grâce à une technologie encore en gestation : le Li-Fi.

Cote d'Ivoire - village isolé connecté à Internet grâce à la lumière

Grâce à des ampoules LED installées dans le village de Drongouiné et alimentés par des panneaux solaires, cette école dispose maintenant d'Internet gratuitement.

Le Li-Fi, qu’est-ce que c’est ?



Le Li-Fi ("Light Fidelity "signifiant "transmission par la lumière ") utilise l'éclairage LED pour transmettre des données texte, photos ou vidéos, vers un ordinateur, un smartphone ou une tablette. La différence par rapport au Wifi, c’est que les ondes radio du WiFi sont remplacées par le spectre lumineux : un peu comme pour le codage en morse, le signal lumineux peut transmettre des données en allumant et en éteignant plusieurs milliers de fois par seconde une lumière LED.

Pour en savoir plus sur ce dispositif, vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous publiée par l'entreprise Li-Fi-Led Côte d'Ivoire.



Les chercheurs estiment que le Li-Fi permettrait d’avoir une puissance de transmission 100 fois supérieure au Wifi. La technologie est déjà utilisée dans certains milieux professionnels, notamment en France, mais des universitaires tentent de la standardiser pour les particuliers à l’horizon 2020.

À Drongouiné, les habitants disposant d’un smartphone ou d’une tablette peuvent désormais se connecter à Internet ou regarder la télévision. Avec une limite cependant, puisque le spectre lumineux ne peut par exemple pas passer au travers des murs.

Cote d'Ivoire - village isolé connecté à Internet grâce à la lumière

En installant des LED et en utilisant leur spectre lumineux, ce dispositif haut débit permet de diffuser les chaînes télévisées. À Drongouiné, Ange Frédérick Balma, à l'origine du projet, a pu ainsi faire une démonstration à la tombée de la nuit.
"Avec cet Internet gratuit, on veut permettre aux jeunes qui ont quitté leur village de revenir pour participer à son développement économique"

L’homme qui a permis au village de Drongouiné d’être équipé de cette technologie s’appelle Ange Frédérick Balma et a 39 ans. Il a créé la start-up Li-Fi Led Côte d’Ivoire en 2014 qui compte aujourd’hui 12 employés.

Nous avons choisi Drongouiné, car ce village est totalement enclavé dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Il a beaucoup souffert des différents conflits depuis vingt ans [la région frontalière du Libéria a subi le contre-coup de la guerre civile libérienne entre 1999 et 2003, NDLR]. Là-bas, le réseau mobile ne passe pas. Les habitants doivent marcher deux heures pour aller en ville et recharger leur téléphone ou se connecter à la 3G.



Nous avons financé ce projet de kit Li-Fi sur nos fonds propres, il comprend les panneaux solaires, des LED, le câblage électrique et un récepteur Li-Fi. Ça nous a coûté 5 millions de francs CFA (environ 7 600 euros). Pour éviter que ça ne coûte trop cher, nous avons essayé d’être créatifs : par exemple, nous avons fabriqué des poteaux électriques en plastique recyclé en invitant la population à nous laisser leurs déchets plastiques. Sur ces poteaux, mais aussi dans quelques endroits du village comme l’école, le dispensaire, ou la maison de la jeunesse, on a fixé des LED alimentés par des panneaux solaires.

Cote d'Ivoire - village isolé connecté à Internet grâce à la lumière
Ce poteau permettant de fixer les câbles électriques a été fabriqué à 100% à partir de plastique recyclés. Photo Ange Frédérick Balma.

Aujourd’hui, on voit les premiers fruits de ces gros investissements : grâce à cet Internet, nous avons pu mettre en place des formations à distance dans le domaine de l’agriculture. Des agronomes ivoiriens font des visioconférences sur Skype ou envoient des vidéos sur WhatsApp à des agriculteurs locaux pour leur montrer comment améliorer le rendement de produits.

Beaucoup de jeunes de ce village ont été poussés à l’exode rural. Ils sont actuellement à Abidjan ou dans d’autres villes sans véritable activité, à attendre. Je veux inviter ces jeunes à revenir à Drongouiné participer au développement économique de leur village, en profitant de cette technologie gratuite pour développer des activités via Internet. "

Cote d'Ivoire - village isolé connecté à Internet grâce à la lumière
"Ce dispositif a changé le quotidien des médecins ou des enseignants"

Et quel bilan tirent les habitants, cinq mois après la mise en place du projet ? André Ba a coordonné le projet pour l’installation de ce dispositif. Il vit à Danané à 10 kilomètres de Drongouiné où il se rend souvent.

Le dispositif, qui fonctionne dans un rayon d’environ 300 mètres, a clairement changé le quotidien des habitants : les médecins disposent d’un éclairage permanent grâce aux panneaux solaires, et peuvent réaliser des accouchements de nuit. Mais surtout, ils peuvent maintenant se connecter à Internet en temps réel avec des médecins d’Abidjan s’il y a une urgence. Il en va de même pour les enseignants qui peuvent utiliser Internet comme support pédagogique.

Drongouiné suscite aujourd’hui la curiosité des habitants de la région. Certains viennent du Libéria ou de Guinée pour voir cette lumière qui donne accès à Internet ! Dans les villages aux alentours, il y a un peu de jalousie certes, mais nous n’avons jamais eu de tentative de vol, car tout le monde a conscience que cela peut bénéficier à la région.

Quelles sont les prochaines étapes du projet ?

Le projet, soutenu par la Fédération nationale des organisations professionnelles de la jeunesse rurale de Côte-d'Ivoire (FENOPJERCI) ne s’arrête pas à Drongouiné : des financements de la Banque africaine de développement, de l’Agence des États-Unis pour le développement international et du ministère de l’Économie numérique ivoirien permettront d’installer environ 2 000 kits similaires dans des villages ivoiriens, comme à Zueloula, dans le centre du pays, ou Dabakala dans le Nord, avant fin 2017.

L’initiative est parvenue jusqu’aux oreilles du président de la République Alassane Ouattara, qui a reçu l’équipe de Lifi-Led Côte d’Ivoire vendredi 4 août.

Cote d'Ivoire - village isolé connecté à Internet grâce à la lumière
L'entreprise Lifi-Led Côte d'Ivoire a reçu le prix 2017 de la meilleure innovation numérique ivoirienne de la présidence de la République ivoirienne.

Mais Ange Frédérick Balma souhaite aller plus loin :

Avec 5 000 kits, nous devrions couvrir les besoins de l’ensemble des 8 000 villages ivoiriens, dans toutes les régions. Il nous reste donc à en financer 3 000 pour atteindre nos objectifs ! Nous avons déjà beaucoup de demandes venant d’autres pays comme Madagascar, la Guinée, le Mali ou le Burkina Faso… j’espère que nous pourrons à terme montrer qu’avec la lumière, on peut faire d’une pierre deux coups et apporter la technologie partout !

Cote d'Ivoire - village isolé connecté à Internet grâce à la lumièreCote d'Ivoire - village isolé connecté à Internet grâce à la lumière

observers.france24.com
 
root
04 Aout 2017, 23:53
VIDEO. Le rappeur Prodigy est mort d'un étouffement accidentel avec un œuf
DISPARITION Le médecin légiste a pu établir la cause du décès du rappeur, mort le 20 juin dernier…

VIDEO. Prodigy est mort d'un étouffement avec un œuf
Le rappeur Prodigy —

Le rappeur Albert Johnson, alias Prodigy, est décédé le 20 juin à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis) à l’âge de 42 ans. Même s’il avait été hospitalisé quelques jours auparavant suite à un malaise après un concert et souffrait de drépanocytose, une maladie génétique rare, la cause de sa mort, qui vient d’être révélée ce jeudi par le site américain TMZ, est tout autre.



Un étouffement accidentel à l’origine du décès

Le bureau du médecin légiste du comté de Clark a pu établir que Prodigy, membre du légendaire groupe de rap Mobb Deep, est décédé des suites d’un étouffement accidentel avec un œuf.

Pour mémoire, le duo Mobb Deep, composé de Prodigy et de son partenaire Havoc, avait connu le succès dans les années 1990 avec l’album The Infamous et le titre Shook Ones.



Anne Demoulin Publié le 04/08/17 à 14h57 — 20minutes.fr
 
root
01 Aout 2017, 17:56
R. Kelly annule ses dates de concert
MUSIQUE Les billets du chanteur ne se vendent plus…

R. Kelly annule sa tournée - Les billets ne se vendent plus
Le chanteur R.Kelly

La tournée du chanteur R. Kelly semble fortement compromise. Comme le relaie Billboard, le chanteur s’est vu obligé d’annuler quatre dates de concert dans le cadre de sa tournée américaine After Party.

Si cette dernière avait pourtant bien commencé, elle a vite pris une autre tournure après qu’un nouveau scandale sexuel en lien avec le chanteur a fait surface. Il est en effet accusé d’être le gourou d’une secte et de retenir plusieurs jeunes femmes chez lui, allant jusqu’à contrôler leurs faits et gestes et les soumettre à des ébats sexuels.



L’annulation de sa tournée

Deux concerts en Louisiane, un à Dallas et un autre à Los Angeles ont été annulés parce que les places ne se vendaient plus suite à ces révélations. Quant à son dernier concert, qui avait lieu vendredi dernier en Virginie, R. Kelly a quitté la scène en plein milieu alors qu’il se produisait devant une salle à moitié vide.



Si le chanteur avait pourtant assuré dans une vidéo partagée sur Twitter qu’il poursuivrait sa tournée malgré toutes ses accusations, il semble que les fans ont finalement décidé de trancher à sa place.

Publié le 01/08/17 à 16h57 — 20 Minutes avec agences
 
root
28 Juillet 2017, 18:46
En Occident, la qualité du sperme décline dangereusement

Le sperme des hommes vivant en Europe, aux États-Unis et en Australie contient presque 60% de spermatozoïdes en moins qu'il y a quarante ans.

En occident le sperme contient 60% de spermatozoïdes en moins
La diminution du nombre de spermatozoïdes menace la fertilité mais aussi la santé globale des hommes.

La fertilité des hommes occidentaux pourrait devenir une préoccupation majeure au 21ème siècle. Une nouvelle étude dresse en effet un constat alarmant concernant la dégradation de la qualité de leur sperme, en constante régression depuis 1973. Cette recherche, dirigée par une équipe de l'université hébraïque Hadassah Brau, à Jérusalem, repose sur l'analyse de 7 500 études réalisées entre 1973 et 2011. Elle permet de constater une baisse de 52,4% de la concentration de sperme et une baisse de 59,3% du nombre total de spermatozoïdes chez les hommes d'Amérique du Nord, d'Europe, d'Australie et de Nouvelle-Zélande. La concentration en spermatozoïdes est passée en moyenne de 99 millions par millilitre de sperme à 47 millions. En revanche, aucun déclin significatif n'a été observé en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique (il existe cependant moins de données concernant ces zones).

La santé masculine en jeu

Plus inquiétant encore, les résultats publiés dans la revue Human Reproduction Update indiquent que la baisse de qualité de l'éjaculat ne va pas en s'améliorant : la chute reste forte et significative même si l'on ne considère que la période 1996-2011. C'est la première fois que ce constat est basé sur des sources aussi différentes et nombreuses. Il implique, bien sûr, que le pourcentage d'hommes dont le nombre de spermatozoïdes est inférieur au seuil de sub-fertilité ou de stérilité augmente. Et donc qu'à l'avenir de plus en plus de couples auront potentiellement besoin d'avoir recours à des méthodes d'assistance médicale à la procréation pour avoir un enfant. Toutefois, le niveau moyen de spermatozoïdes reste dans la moyenne de la norme fixée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), entre 15 millions et 200 millions de spermatozoïdes par millilitre. Et même une concentration inférieure à 15 millions n'est pas forcément synonyme d'infertilité. Mais pour les hommes concernés les risques ne s'arrêtent pas à l'infertilité, plusieurs études récentes ont en effet alerté sur le fait que la diminution du nombre de spermatozoïdes est corrélée à d'autres maladies comme le diabète, l'ostéoporose, l'hypertension et d'autres troubles cardiovasculaires.

Des facteurs environnementaux en cause

Si les travaux des chercheurs de l'université de Jérusalem n'ont pas porté sur les causes de la baisse du nombre de spermatozoïdes, le fait que celle-ci ne soit observée que dans les pays industrialisés "suggère que des produits chimiques dans le commerce jouent un rôle causal dans cette tendance" estiment-ils dans un communiqué. Parmi les produits incriminés, les perturbateurs endocriniens, et notamment les pesticides, font partie des principaux suspects. Cependant d'autres facteurs environnementaux pourraient aussi jouer un rôle comme le tabagisme, la sédentarité et l'obésité. Une nouvelle raison pour que les messieurs appliquent un peu mieux les recommandations des autorités sanitaires : manger sain et faire de l'exercice !



Le 27.07.2017 à 14h52 sciencesetavenir.fr
 
root
27 Juillet 2017, 16:32
Chapitre 8 : Les méandres de la servitude

Ancienne Soeur religieuse

Une fois à la maison, la porte du salon s'ouvrit d'elle-même, à notre grand étonnement. A peine entrés, une voix nous souhaita la bienvenue, dans notre propre maison, et nous pria d'entrer dans la chambre à coucher. Suivie de mon mari, nous sommes entrés, pour découvrir une boule magique identique à celle que je venais de casser. Une voix sortit de la boule magique et nous donna l'ordre de nous asseoir. Nous nous exécutions déjà lorsque la même voix ordonna que je reste seule, c'est-à-dire que mon mari sorte. Je m'opposai à cet ordre, mais Jean sortit de lui-même. Une feuille de papier sortit du sol. Il y était écrit quelque chose dont on me demanda de prendre connaissance. Au premier coup d'oeil, je remarquai qu'il s'agissait d'une liste de cinquante-deux noms. Chaque fois que je citai un nom de la liste, une voix répondait "Présent!" à la manière des écoliers.

Sur un ton autoritaire, la voix poursuivit et me dit: « Puisque tu as cassé la première boule, celle-ci est incassable! Nos anciennes clauses sont toujours en vigueur. Pour t'aider à pactiser rapidement avec nous, la boule te fournira de l'argent, des bijoux, et des victuailles, comme des poules blanches et noires. Vous mangerez ces poules lorsque la faim se fera sentir dans le foyer. Ou bien tu pourras obtenir de l'argent, et faire le marché toi-même, ce qui reviendra même... »

Ancienne Soeur religieuseMalgré cela, je refusai d'obtenir de la nourriture ou de l'argent par ce moyen. Les membres de ma famille étaient « aisés » pourtant, ils commencèrent à m'éviter. Le diable faisait en sorte qu'il n'y ait aucune compassion chez ceux qui nous connaissaient. Si un parent riche nous rendait visite, il pouvait s'apitoyer sur notre sort ou même pleurer, mais son coeur restait froid, et il ne nous venait pas en aide matériellement. Depuis quelque temps déjà, les dettes de mon mari avaient sérieusement augmenté. C'était la souffrance, la disette et la misère au foyer. J'en étais réduite à quémander un peu de nourriture. Ma vie n'était plus qu'un calvaire. Les jeûnes et les privations m'avaient affaiblie encore davantage. Jean, qui depuis longtemps gardait le silence, commença à manifester certains signes de mécontentement et d'inquiétude. Un jour, il voulut que je lui explique d'où provenait cet argent qui se trouvait dans notre chambre et que nous ne pouvions utiliser. Il ne pouvait comprendre pourquoi nous éprouvions la famine, alors que nous avions de la nourriture dans la maison. Je lui répondais toujours qu'il devait attendre le moment opportun pour que je lui explique la situation. Mais, ce jour-là, je résolus de lui dire la vérité. Je lui expliquai que, lorsque j'étais sous l'eau, les démons avaient exigé la mort de mon père en échange de ma guérison. Il fallait que j'accepte de prendre un repas avec eux pour que mon père meure.

Je lui dis que j'avais refusé dans l'espoir qu'ils ne s'en prendraient qu'à moi seule, et qu'ils laisseraient les miens tranquilles. Mais ils ne voulaient pas de ma vie. Pour me forcer à pactiser avec eux, ils nous avaient privé de tout, dans l'espoir de nous forcer à utiliser leurs produits.
- Je t'en supplie, Jean, si tu tiens vraiment à ce que nous utilisions cet argent et cette nourriture, accepte de signer toi-même un pacte où tu donnerais en sacrifice les membres de ta propre famille...
- Quel rapport y a-t-il entre cet argent et les membres de ma famille? Que viennent-ils faire dans tout cela?
- Tu dois comprendre que cet argent n'est pas venu tout seul. Ce sont des esprits qui nous l'ont apporté... Ainsi, tu es au courant de tout. Accepte de signer, mais en sachant que c'est ton père qui mourra le premier.. Pour toute réponse, Jean demeura bouche bée pendant un moment relativement long, avant de conclure: "Je comprends." Mais, en réalité, qu'avait-il compris, le pauvre? Pas grand-chose, sans doute...

Les esprits se matérialisent

Pendant tout le temps où j'étais en contact avec les démons, mon mari entendait bien leurs voix, mais sans les voir. Un après-midi, nous revenions d'une visite, en quête de quelques provisions pour la maison. Je me tenais au bord de la route pour souffler un peu, car j'étais complètement exténuée. Une voiture vint s'arrêter à environ dix mètres de l'endroit où nous nous trouvions. Le conducteur, un européen, vêtu d'un pantalon bleu foncé et d'une chemise bleue claire à manches courtes, portant de lunettes noires, et une cigarette à la bouche, me signe de m'approcher.

A sa façon de m'appeler, je l'identifiai comme l'un des esprits qui me suivaient. Bien que l'ayant reconnu, je fis semblant de n'avoir rien vu ni entendu Lui, en revanche, comme s'il voulait se faire remarquer, persistait à klaxonner tout en me faisant de gestes.

Excédé par la jalousie, je pense, mon mari ironisa et me dit: "Tu ne vas tout de même pas le laisse klaxonner éternellement! N'as-tu jamais le courage de dire à tes amants que tu es mariée, pour qu'ils ne t'appellent plus en ma présence?"

Prise par un sentiment de colère, puis de grande pitié envers mon mari, je souris faiblement, malgré la présence de l'homme blanc.

- Vous, les hommes ... ! Crois-tu, Jean, que cet homme pourrait être mon amant? Crois-tu que ce genre de type pourrait manquer de belles femmes pour accepter de me prendre comme maîtresse, dans mon état actuel?

- Pourtant, il est là, et il t'attend!
- Il n'est pas mon amant pour la simple raison qu'il n'est pas de ce monde. Ce type n'est pas un être humain!
- Comment, ce n'est pas un être humain ...? Es-ce que les européens ne sont pas des hommes?
- Si tu ne crois pas ce que je dis, approche-toi de lui et tu seras fixé.

Pour une fois, Jean se conduisit en homme. D'un air téméraire, il s'avança vers le véhicule.

A son approche, lorsqu'il fut à environ deux mètres, le conducteur démarra en trombe. Après avoir parcouru moins de cinq mètres, la voiture disparut, au grand étonnement de mon mari. Il demeura planté là, ne sachant à quel saint se vouer. Oui, voiture et conducteur avaient complètement disparu. Je lus sur le visage de mon mari un découragement total, un désespoir infini, il bégaya: Ainsi, les voix que nous entendons proviennent donc de ces blancs..."Etait-ce une question ou une affirmation, je ne pus le discerner."

Un exorcisme raté

Bien que partageant le même lit, il y avait très longtemps que nous n'avions plus de rapports sexuels, mon mari et moi. Une nuit, Jean voulut réclamer son droit sur mon corps. C'est alors que des coups fusèrent de partout, coups qui lui furent administrés par des adversaires invisibles. Il reçut l'ordre de ne plus mettre les pieds dans la chambre à coucher, de peur de subir de graves sanctions.

Malgré ces injonctions, Jean préféra braver la mort, plutôt que de m'abandonner. Mais, chaque fois qu'il tentait de franchir la porte de la chambre à coucher, il était violemment agressé. On lui assénait de méchants coups de poing. J'avais pitié de mon mari, mais je ne pouvais rien faire pour lui venir en aide. En revanche, il ne s'avoua pas vaincu pour autant. Poussé par l'amour de sa Françoise, il fit ce qui lui semblait bon, dans le but de me secourir. Sans me prévenir de son projet, il alla trouver les prêtres catholiques et les invita à venir exorciser la maison.

En effet, ce n'était un secret pour personne qu'il y avait des bruits dans la maison, même en l'absence d'occupants. Les voix de plusieurs personnes étaient parfois audibles, même par les voisins. Deux jours plus tard, un prêtre se présenta avec deux acolytes munis des instruments nécessaires à l'exercice de leur mission, c'est-à-dire exorciser la maison et ses occupants. La célébration de l'eucharistie devait intervenir en dernier lieu, en signe d'action de grâces en faveur de la soeur Françoise.

Ancienne Soeur religieuseOutre le prêtre et les deux servants, assistaient à cette cérémonie mon mari et nos quatre enfants ainsi que moi-même. La messe commença à dix heures quarante. Tout alla pour le mieux, jusqu'au moment où nous remarquâmes de la confusion chez le prêtre. Il avait encore les bras levés, tenant dans ses mains le calice contenant le vin transformé en "sang de Christ," lorsqu'un vent venu d'on ne sait où commença à souffler violemment balayant tout sur son passage.

La puissance de ce vent arracha le calice des mains du prêtre, et fit tomber tous les objets qui se trouvaient sur l'autel improvisé. Nous fûmes tous contraints de rester accroupis, pour ne pas être battus par des êtres invisibles. Malgré notre position d'humilité, la situation devint de plus en plus intenable. Nous ne trouvâmes un peu de répit que dans la fuite, le prêtre en tête, avec ses acolytes, suivis des enfants et de leur papa. Tout le monde ne trouva son salut que dans une débandade digne des temps apocalyptiques. Le prêtre se retrouva dehors avec ses habits tout déchirés. Quant à moi, j'étais restée assise à la même place. Tandis que l'ouragan battait son plein, quelqu'un me chuchota à l'oreille: "Reste calme, tu n'es pas concernée!"

Après la fuite du prêtre, quelqu'un vint me dire: "Tu as de la chance que nous ne t'ayons pas informée des conséquences entraînées par la venue de ces personnes ici. Ne sais-tu pas qu'ils sont plus puissants que nous et que Dieu les écoute plus que nous? Sache que le jour où ils remettront les pieds chez toi, nous t'infligerons une punition que tu ne risqueras pas d'oublier toute ta vie durant!"

Je fis part à mon mari de la mise en garde des démons. Nous ne nous attendions pas à ce que les prêtres puissent encore venir chez nous, compte tenu du mauvais traitement qu'ils avaient subis de la part des démons lors de leurs précédentes visites. Mon mari et moi avions pensé qu'il était inutile de leur demander de ne plus revenir. Cependant, le prêtre qui avait été chassé ne s'avoua pas vaincu pour autant. Loin d'abandonner, il alla trouver un collègue plus expérimenté que lui. Il ne voulait pas laisser ternir l'image de sa congrégation. Environ une semaine plus tard, à notre grand étonnement, nous vîmes venir un prêtre plus âgé que le précédent. Il nous dit qu'il venait exorciser la maison. Nous ne pûmes l'en empêcher, pour plusieurs raisons.

Personne chez nous ne lui avait demandé de venir. Compte tenu de l'âge avancé de ce prêtre, nous nous sommes dits qu'il devait avoir plus d'expérience. Enfin, il nous restait encore un léger espoir. Ce fut à peu près le même scénario que la fois précédente. Lors de la consécration, juste au moment où le prêtre prononçait ces paroles: "Faites ceci en mémoire..." on entendit un grand bruit. C'était le retentissement d'une gifle magistrale sur la joue droite du prêtre. Ce dernier chancela et tituba, mais encaissa le coup. Il parvint à conserver son équilibre et, à ne pas tomber. On aurait dit une colonne qui vacillait, prête à tomber. Il se mit à prononcer des paroles dans une langue incompréhensible. En guise de réponse à ce que je pensais être une prière, un vent encore plus violent que la fois précédente se mit à souffler et emporta tout. Le vieux prêtre s'enfuit sans autre forme de procès.

Ancienne Soeur religieuseCes deux échecs consécutifs me firent penser que ces prêtres, ou tout au moins les membres de cette congrégation, étaient incapables de chasser les mauvais esprits. Ils n'étaient manifestement pas habilités à s'octroyer cette prérogative de l'exorcisme. A quelques nuances près, ces échecs ressemblent à ce qui est écrit dans le livre des Actes des Apôtres, chapitre 19, versets 13 à 17.

La sentence

Nous restâmes impuissants, frustrés et résignés à notre sort, nous attendant à recevoir la punition promise par les démons, le châtiment qui devait s'abattre sur nous. J'étais lasse d'attendre une guérison utopique qui ne venait jamais. Je me disais que la meilleure solution était encore la mort. Je voulais mourir seule, pour que mon mari et mes enfants soient épargnés. Mais nous ne pouvions que supposer la nature du châtiment, puisque les démons ne nous avaient pas encore contactés.

Une voix de quelqu'un qui se tenait auprès de moi me dit, comme s'il ne voulait pas trop nous laisser languir: "Un homme averti en vaut plusieurs... Demain, à midi, tu prendras connaissance de la sanction..." J'informai à nouveau mon mari de la menace des démons. Il perdit son calme et se mit à pleurer. Pour le consoler, je lui dis de ne pas trop s'inquiéter sur son sort. C'est à moi qu'ils en voulaient, et non à ma famille. Je lui rappelai qu'ils n'avaient rien pu faire contre mon père, car je n'avais pas cédé à leur chantage. Ces paroles réconfortantes rendirent courage à mon mari, qui ne dit plus rien.

Le lendemain, après le déjeuner, Jean voulut emmener notre plus jeune fils chez le coiffeur. Il alla dans la chambre des enfants, où il croyait les trouver en train de jouer après le déjeuner, mais il ne trouva personne. Il se rendit à la cuisine, où ils avaient pris leur repas. Avant de pousser la porte, il eut le pressentiment qu'un grand malheur venait de s'abattre sur sa vie, comme un mauvais présage. La première chose qui le frappa fut le silence des lieux. Tout était parfaitement calme!

Poussant la porte, il découvrit une scène macabre: cinq corps étaient étendus pêle-mêle à terre, les cinq cadavres de nos enfants et de notre domestique. Chaque corps gisait à côté de son assiette. Le repas était à moitié entamé...

Aucun doute n'était possible. Il n'était pas même besoin de faire une autopsie. Tout indiquait une mort par empoisonnement. Mais qui avait pu empoisonner les aliments des enfants, puisque même le domestique était mort? Quand avait été déposé le poison, puisque ces mêmes aliments nous avaient aussi été servis? Alors, les paroles prononcées la veille par le démon me revinrent à l'esprit, et je perdis connaissance. Il était midi lorsque j'appris la mort de mes enfants. Ils avaient tenu parole! C'était une punition dont je devais me souvenir toute ma vie. Qui peut donc oublier la perte de se quatre enfants en un seul jour? Mes enfants, me très chers enfants, supprimés en un seul jour de la face de la terre! J'étais touchée dans ce que j'avais le plus cher au monde...

Je me laissai aller au désespoir. Je ne pouvais imaginer jusqu'où pouvaient aller les représailles des assassins de mes enfants. J'étais plus morte que vivante. Après ce deuil, les parents de Jean s'accordèrent pour me séparer de leur fils. Ce fut pour moi un grand choc de perdre, en moins d'un an, ceux qui m'étaient les plus chers au monde! Mon mari n'obéit pas sur le champ aux ordres de ses parents, mais il finit par céder. Les tracasseries causées par les démons, ajoutées aux difficultés de tout genre, finirent par avoir raison du peu de résistance qui lui restait. Une nuit, Jean partit pour ne plus revenir.

Plus tard, il se remaria, mais je sais qu'il continuait à m'aimer. Il se mit à boire et à fumer à l'excès. Trois ans après sa séparation forcée, il succomba à une maladie des poumons. Bien que n'ayant pas encore, à cette époque, reçu le salut de Dieu, je lui avais pardonné. Je savais que ce n'était pas la faute de Jean s'il avait fui les harcèlements des démons. Je ne lui en voulais en rien. J'ai prié Dieu qu'Il nous pardonne tous les deux.

Au service du mal

A présent que j'étais abandonnée à moi-même, les démons purent trouver en moi un terrain d'action propice. Sachant que je n'avais maintenant plus grand-chose à perdre, les démons changèrent de tactique envers moi. Ils devinrent courtois dans leur manière de communiquer avec moi, parfois même gentils. Ils m'utilisèrent de plus en plus pendant cette période. Je devins leur femme.

Ancienne Soeur religieuseQue ceci ne vous trouble pas. Les démons peuvent entretenir des rapports sexuels avec les êtres humains. Pour vous rafraîchir la mémoire, je vous renvoie à la lecture de Genèse 6, versets 1, 2 et 4: "Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent... Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants, ce sont ces héros, qui furent fameux dans l'antiquité."

Avant de poursuivre mon témoignage, il me faut donner certaines explications pour me faire comprendre. Les esprits mauvais sont les anges déchus qui choisirent de suivre Lucifer dans sa révolte contre Dieu (Apocalypse 12:9).

Par la suite, certains esprits mauvais ont été retenus dans l'espace (Daniel 10: 13), d'autres dans les cimetières, et d'autres encore dans les eaux sous la mer. Les mauvais esprits ou démons sont immortels, du moins jusqu'à l'ouverture de l'étang de feu dont nous parle Apocalypse 20: 10.

Bien qu'immortels, les mauvais esprits ne peuvent pas se reproduire entre eux. C'est ainsi qu'ils font toujours appel à des êtres humains pour se reproduire, et pour mener à bien la grande campagne de séduction de l'humanité organisée par Satan.

Ancienne Soeur religieuseL'union entre un être humain et un mauvais esprit donne naissance à un monstre mi-homme mi animal. Ces esprits ne peuvent périr que carbonisé, par l'invocation du feu du ciel sur eux. Cependant, les anges déchus ne périssent pas de cette manière. S'ils ont élu domicile dans un corps humain, ils peuvent être chassés ou délogés par le Saint-Esprit, lorsque nous invoquons le Nom de Jésus-Christ (Matthieu 12:28).

Restée seule à la maison, je devins l'épouse de plusieurs démons. Deux à trois fois par semaine, je mettais au monde ces enfants monstrueux. Je les nourrissais au sein deux à trois jours, et cela leur suffisait. Puis je m'occupais des autres.

Je vous raconte ce que j'ai vécu, ou du moins ce que le Seigneur a permis que je dévoile, afin d'exposer ces choses au grand jour, pour la gloire de mon Sauveur! Peut-être y a-t-il parmi vous des gens qui font toutes sortes de choses pour guérir, ou recouvrer leur santé physique ou spirituelle. Mais venez à Jésus-Christ de Nazareth, Il prendra soin de vous! Jésus-Christ est venu pour détruire les oeuvres du diable. Or, la plus grande oeuvre de Satan est de vous maintenir loin de Dieu, de nous empêcher de connaître Dieu et Son Fils Jésus-Christ. Venez à Christ tels que vous êtes!

Si un être humain était entré par hasard dans la pièce où je me trouvais, il n'aurait pu voir personne d'autre que moi, alors que des légions de démons s'affairaient autour de moi! Tout ce qu'un visiteur aurait pu voir, c'était que j'avais les seins gonflés comme ceux d'une femme qui allaite. Parfois, certains auraient pu entendre des enfants pleurer, mais rien de plus. Je ne me lavais pas, On me lavait. Je ne faisais ni la cuisine ni le marché, On les faisait pour moi. Je ne savais pas d'où provenaient les aliments. Pouvez-vous imaginer une femme dont les cheveux se tresseraient d'eux-mêmes, ou qui mangerait des aliments invisibles ? C'était pourtant mon cas.

Oh, mon Dieu, que ma bouche ne cesse de louer Ta grandeur, Ta force, et Ta Toute-Puissance, dans les siècles des siècles, amen!

J'étais comme un dépotoir de Satan, une réserve de démons. Personne ne me rendit visite pendant cette période de ma vie. Pourtant, la Bible dit que la vraie religion consiste à visiter les prisonniers, les malades, les orphelins, et les veuves dans leurs afflictions. Dans ma solitude, je n'ai vu aucun pasteur, aucun prêtre, aucun évangéliste, aucun homme de Dieu!

Je ne pouvais plus bien réfléchir. Mon cerveau était traumatisé par tout ce que j'avais vécu et tout ce que je vivais. J'étais dépassée. Cependant, je n'avais pas peur de la mort. Je désirais mourir, de toute la force de ma volonté, mais la mort semblait ne pas s'intéresser à moi. Alors, lassée, je me laissai aller au gré de la volonté des démons.

Exhortation

Bien-aimés dans le Seigneur, vous devez savoir que les satanistes et ceux qui pratiquent certaines sciences occultes utilisent un vocabulaire différent du nôtre. Ainsi, par exemple, les bars, les night-clubs, les dancings, les hôtels, etc. sont leurs "magasins." Pourquoi cette appellation? Tout simplement parce que c'est dans un magasin que l'on peut trouver le plus facilement ce dont on a besoin.

Par exemple, si un magicien a besoin d'un "tesson ensanglanté" pour renforcer ses pouvoirs magiques, il se dirige tout droit dans l'un de ses "magasins," ou dans l'un de ses "dépôts": bar hôtel, dancing, etc... Une fois sur place, le magicien fait appel à l'un des démons qui se trouvent dans ces lieux. Ces derniers se chargent alors de provoquer une bagarre entre les clients ou les consommateurs.

Ancienne Soeur religieusePoussée par les démons, l'une de ces "victimes" va casser une bouteille et, toujours sous l'impulsion des démons, va enfoncer le culot brisé dans le corps de son adversaire. Le tesson sortira du corps tout couvert de sang, d'où l'appellation de "tesson ensanglanté."

L'agresseur tentera de fuir, tout en se débarrassant de l'objet compromettant, tandis que le blessé s'écroulera en attendant qu'on l'emmène à l'hôpital.

Le magicien, qui est à l'origine de la bagarre, viendra ramasser tranquillement le tesson, sans être le moins du monde inquiété.

Ancienne Soeur religieuseQue celui qui a des oreilles pour entende ! Je vois mal certaines personnes qui se disent "chrétiennes" tenir ou détenir des débits de boissons, des hôtels, des night-clubs, etc... C'est insensé! Ma prière à Dieu est qu'Il les aide à se débarrasser de ces établissements sataniques. Je ne leur dis pas qu'ils devraient les démolir ! Mais ils peuvent les transformer en établissements qui glorifieront Dieu plutôt que Satan! Par exemple, convertir des chambres d'hôtel en salles de classe pour l'enseignement des enfants, un bar en salle de conférences bibliques, un dancing en bibliothèque chrétienne, ou un night club en salle pour des réunions chrétiennes! Gloire à Dieu!

Si Dieu nous permettait de "voir" ce qui se passe dans notre univers, je ne suis pas certaine qu'il y aurait beaucoup de personnes courageuses pour aller se promener en plein jour dans certains endroits! Il se passe beaucoup de choses que Dieu, dans Son amour immense, ne veut pas que nous puissions voir. Imaginez un énorme crapaud en train d'uriner dans le verre d'un consommateur dans un bar, alors que celui-ci croit qu'on est en train de lui verser à boire! Le consommateur ne voit rien de ce qui se passe dans l'invisible. Comment réagirions-nous si nous voyions voler dans le ciel d'énormes orangs-outangs en plein jour? Tout le monde fuirait! Cependant, ces choses se passent réellement, mais Dieu, dans Son amour, n'a pas voulu que nous puissions les voir.

Ancienne Soeur religieuseLouons le Seigneur! Louons-Le d'avoir caché ces choses à nos yeux! Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, bien-aimés, pour demeurer dans Son amour!

La visite de mon père

Pendant toute cette époque, aucun membre de ma famille n'était venu me voir, bien que sachant tout ce qui m'était arrivé. Mais, un jour, mon père vint me rendre visite. Je ne sais si quelqu'un était allé le prévenir. Il arriva, une Bible à la main. Lorsqu'il fut sur le seuil de la maison, une voix lui donna l'ordre de sortir. Comme il essayait, perplexe, de comprendre d'où provenait cette voix, il reçut un coup sur la tête et tomba. Mon coeur me fit très mal lorsque je vis mon cher papa se relever avec peine tout en me fixant d'un air étonné. J'étais assise dans un fauteuil et je me mis à pleurer.

Dès le moment où j'avais aperçu mon père dans l'embrasure de la porte, J'étais restée sans voix. Il m'était difficile d'émettre un son quelconque. Je voulais crier pour le prévenir de ne pas s'approcher de moi, mais je restai muette. A nouveau, la voix d'un démon tonna en s'adressant à mon père:

- Sors, c'est un ordre! Sors d'abord, jette ce que tu tiens à la main, puis tu diras ce qui t'amène!

Mon père marcha à reculons jusqu'à la porte. Une fois dehors, il tourna la tête dans ma direction, puis regarda sa Bible.

Puis il se décida. Il ne jeta pas la Bible, mais la déposa cependant à terre. Il s'avança pour entrer, mais on lui ordonna de s'avancer à genoux. Je vis une larme couler sur une joue de mon papa!

Il s'agenouilla et commença à ramper vers moi. Arrivé tout près de moi, il tendit les mains pour m'embrasser. C'est alors que je fus soulevée de terre.

- Ne la touche pas! Tonna une voix.

Mon père était pasteur d'une grande Eglise Luthérienne. En le voyant venir, j'avais eu un regain d'espoir, car il devait occuper la position privilégiée de quelqu'un qui connaît la volonté de Dieu, il ne fallait pas avoir de grandes connaissances pour comprendre que ma maladie était d'origine diabolique.

Puisque les prêtres avaient échoué, les pasteurs ne pouvaient que réussir! En l'occurrence, mon père ne pouvait que mieux faire! Mais, à le voir à genoux, ramper comme un ver de terre, obéissant aux ordres de ceux qui avaient demandé sa mort pour que je guérisse, je perdis tout espoir de guérir un jour.

Toujours accroupi, au lieu de prier Dieu et d'invoquer la Nom du Seigneur Jésus-Christ et la présence du Saint-Esprit, mon père se mit à invoquer les esprits de ses ancêtres, en les citant chacun par leur nom. Cette prière occulte apaisa ou sembla apaiser les démons. Mon fauteuil regagna le sol. Voyant cela, mon père poussa la hardiesse jusqu'à exiger que les esprits de ses ancêtres païens m'amènent avec lui. Les démons lui répondirent que cela était impossible.

- Elle mourra en cours de route! Nous la tuerons! Elle ne vivra pas!

Mais ils bluffaient, comme le diable sait aussi bluffer. A la longue, mon père eut le dessus et parvint à m'amener. Dans Matthieu 12:25-26, le Seigneur nous dit ceci: "Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même. Comment donc son royaume subsistera-t-il?" Cela signifie que ce n'est pas l'amour qui règne dans le royaume de Satan!

Si les mauvais esprits qui me retenaient captive cédèrent aux demandes de mon père, c'est que les esprits qu'il avait invoqués étaient d'un rang supérieur au leur. Ils avaient plus de droits sur moi, du fait des liens de sang et des liens familiaux. Il en est de même en Inde pour les castes, par exemple.

Mon père avait poursuivi son monologue jusqu'au soir, et les démons avaient relâché leur emprise sur moi, au point que je pouvais me déplacer aisément.

Après m'avoir emmenée chez lui, mon père convoqua le soir-même les membres de la famille, pour statuer sur ma situation. Ils résolurent tous de me conduire chez le plus grand féticheur qu'ils connaissaient, non loin de mon village natal.

Chez le féticheur de Kundelungu

Dans notre société, la femme occupe la seconde position. Ainsi trouve-t-on une longue liste d'interdits pour les femmes, alors que les hommes en sont exonérés. Certaines personnes vont jusqu'à ne pas admettre des femmes dans les pratiques traditionnelles.

C'était le cas du féticheur que mon père avait contacté pour faire exorciser sa fille bien-aimée. Dans un premier temps, et pour faire monter les enchères, le féticheur refusa net de s'occuper de mon cas, simplement parce que j'étais une femme. Il n'avait jamais traité de femme. Il dit: "Nous amener ici une femme est pour nous une insulte!" Mais il ajouta: "Cependant, compte tenu de votre notoriété de pasteur, je veux bien vous rendre ce petit service, pourvu que vous ayez les moyens d'apaiser les esprits irrités par cet affront. En plus de l'argent, tu devras m'amener douze chèvres."

La proximité de notre village natal fit que la collecte des chèvres s'effectua sans grand problème. Une somme importante d'argent fut aussi remise au féticheur, en plus des chèvres. Je fus accompagnée par mon père et par ma petite soeur, et aussi par d'innombrables démons, qui me sommaient de rebrousser chemin et de fuir. Nous allâmes chez le féticheur vers le soir.

Ancienne Soeur religieuseLe lendemain matin, on me donna un breuvage dans un bocal. Il s'agissait d'une drogue, car après l'avoir consommée, tout mon corps s'affaiblit et je perdis connaissance, je fus déposée inconsciente dans un trou d'un mètre cinquante de profondeur, d'un mètre quatre-vingt de long, et de cinquante centimètres de large. Le trou fut recouvert de troncs d'arbres, de branches et de feuillages, puis de terre au-dessus. Un grand feu fut allumé sur ce trou rebouché, alors que je me trouvais à l'intérieur. Un groupe de danseurs se tenaient tout autour du feu. Entraînés par des tamtams, les danseurs se lancèrent dans une danse rituelle au rythme endiablé. A ce moment-là, le maître des lieux, le féticheur, entra en scène. Il sortit de son "laboratoire" (case construite un peu à l'écart des autres, qui abritait ses fétiches ainsi que d'autres objets nécessaires à l'exercice de ses fonctions), paré d'une tenue de cérémonie aux couleurs chatoyantes, et tenant une lance dans sa main droite.

Ancienne Soeur religieuseIl fit son apparition en dansant, et s'approcha du trou recouvert dans lequel je me trouvais, inconsciente. Après avoir effectué quelques pas de la danse rituelle autour du feu, il enfonça sa lance dans le feu. Un cri jaillit du feu: "Hé!" Lorsqu'il ressortit sa lance du feu, elle était toute trempée de sang. Le féticheur s'écria: "Un de moins!" Et il se remit à danser. Il enfonça une seconde fois sa lance dans le feu. Un second cri jaillit du feu: "Hé!" Il retira à nouveau sa lance maculée de sang. Tout heureux de constater l'efficacité de son art, il s'écria: "Deux de moins!"

Puis il lança en direction de mon père: "Nous les aurons tous, les persécuteurs de ta fille! Leur sang sur ma lance est un bon signe!" Le vieux se remit à danser. lorsqu'il voulut enfoncer sa lance pour la troisième fois dans le feu, un cri jaillit à nouveau, non pas dans le feu cette fois, mais dans l'assistance, parmi les badauds accourus pour la circonstance: "Au feu! Au feu! La case brûle!"

Convergeant leurs regards dans la direction indiquée par le badaud, les assistants virent en effet que la petite case d'où était sorti le vieux tout-à-l'heure était en feu. Les flammes tendaient à s'étendre vers les autres habitations.

Avec une rapidité étonnante pour son âge, le féticheur se dirigea vers les flammes. Il manqua de peu se brûler, mais il fut retenu. Il ne parvint pas à récupérer quoi que ce soit de sa case en flammes. L'incendie fut tout de même maîtrisé, malgré la perte du "laboratoire" et de tout son contenu. Les autres habitations furent épargnées. Questionné pour savoir qui avait mis le feu au laboratoire, le vieux, tout en colère, expliqua que ce n'était pas un homme qui avait mis le feu à sa case, mais les esprits, qui s'étaient révoltés parce qu'il avait accepté de traiter une femme!

- Sortez votre fille d'ici et allez-vous-en de chez moi! Vous m'avez tué! Je suis mort! Je ne veux plus vous voir! Allez-vous-en!

Encore inconsciente, je fus sortie du trou et on m'emporta. Bien que n'ayant pas honoré son contrat, le féticheur ne restitua rien à mon père, ni une chèvre, ni un seul centime!

Le fait que mon père ait été renvoyé n'était pas pour me rendre l'espoir. Les voix se moquaient de moi et riaient. Elles ne cessaient de me dire que c'était eux qui avaient eu le dernier mot. Pour eux, si je voulais parvenir au salut, il fallait que je me décide à tuer mon père. Après ce dernier échec, je sus qu'il ne me restait plus qu'une chose à faire: me suicider! Je me disais: "Puisqu'ils n'ont pas le courage de me tuer, je le ferai à leur place. Mon père sera alors épargné. Ce n'était pas du stoïcisme de ma part, mais plutôt de l'amour paternel. Puisque j'avais tout perdu, autant préserver celui qui m'avait engendré.

En route pour la Tanzanie

Je réfléchissais à la manière de réaliser mon plan diabolique, mais le Seigneur avait Pour moi un autre destin. Le jour où j'avais décidé de m'empoisonner, mon père vint me dire qu'il envisageait de m'emmener le plus vite possible en Tanzanie.

D'après un communiqué capté à la radio tanzanienne, il y avait un grand réveil spirituel dans ce pays. Le Seigneur y opérait des miracles comme aux temps bibliques. Les sourds entendaient, les aveugles recouvraient la vue, les paralytiques marchaient, et ceux qui étaient possédés par des esprits impurs étaient délivrés sans le concours d'autre chose que de la Parole de Dieu. Mon père me dit: "J'ai résolu de t'emmener là-bas dans une semaine, ma fille. Nous allons mettre cette semaine à profit pour nous préparer.

Deux jours avant notre départ, un parent amena une femme auprès de mon père, et lui demanda de raconter son histoire. Elle le fit sans se faire prier, heureuse de trouver un auditeur responsable.

- Papa pasteur, je ne sais si vous me reconnaissez? Je suis celle qui était folle, et qui se promenait à moitié nue dans ce village. (Depuis notre visite chez le féticheur, nous n'étions pas retournés à Lubumbashi. Nous nous étions retirés dans notre village natal.) Il y a moins d'une semaine, une nièce mariée à Kasongo (chef-lieu de Zone situé à 90 km de Shabunda, notre village) est venue me chercher pour m'y amener. Le pasteur de l'Assemblée de Dieu de Kasongo avait invité un couple d'évangélistes venus de Kinshasa. Ce couple prie Dieu d'une façon originale. Par exemple, ils chassent les démons au Nom de Jésus. Plusieurs démoniaques dans mon cas ont été délivrés grâce à la prière extraordinaire de ce couple. Lorsque ce cousin (elle désigna la personne qui l'avait amenée) m'informa de votre intention de vous rendre en Tanzanie, je n'ai pas hésité un seul instant à venir vous voir pour vous demander d'aller plutôt à Kasongo. Si vous consentez à y aller, je suis prête à vous accompagner. Je suis certaine que le Dieu de ce couple délivrera votre fille comme Il l'a fait pour moi.

Les démons ne tenaient pas que je me rende à Kasongo. Ils me dirent qu'ils feraient tout ce qu'ils pourraient pour m'empêcher d'y aller. C'est ainsi qu'ils me paralysèrent les deux jambes, m'empêchant de me tenir debout. La soeur me porta sur son dos, et nous pûmes continuer notre chemin vers Kasongo.

Nous étions un groupe de six personnes: mon père, mon cousin, deux cousines, la femme qui nous avait annoncé cette nouvelle, et moi. Chez moi, les voyages se font à pied. Non pas que nous manquions d'infrastructures routières, mais nous ne pouvions pas nous permettre d'attendre une voiture, compte tenu de la rareté des véhicules dans cette partie du pays.

Poursuivant notre pénible marche, nous nous arrêtâmes pour nous reposer dans un village, après avoir marché pendant au moins vingt kilomètres. Nous avons croisé une femme qui venait justement de Kasongo. Elle portait un enfant sur le dos et glorifiait le Seigneur en chantant des cantiques de louange. Mon père, qui voulait savoir la raison de son excitation, l'interpella. La femme nous dit ceci:

Ma fille que voici était sourde depuis longtemps. Je viens de Kasongo, où un homme et une femme venus de Kinshasa ont prié Dieu pour que ma fille entende. Juste après leur prière, j'ai appelé mon enfant, et elle m'a répondu. Vous ne pouvez vous imaginer quelle joie est la mienne! J'ai voulu les remercier pour ce qu'ils avaient fait, mais ils m'ont répondu qu'ils n'étaient que de simples instruments utilisés par Dieu, et que c'était à Dieu que je devais rendre gloire.

Depuis lors, je ne fais que Le remercier pour la guérison de ma fille. C'est pourquoi vous me voyez chanter, toute joyeuse. Les gens disent qu'ils comptent rentrer bientôt. Il semble qu'ils doivent encore rester une semaine. Je vais de ce pas chercher mon petit frère qui a perdu la vue dès son jeune âge. Ce serait pour lui une grande chose que de recouvrir la vue! Pendant tout le temps que cette femme parlait, les voix ne cessaient de me répéter qu' « Elle ment, elle ment! Ne l'écoute pas! Retournons, n'y va pas! » Mon père et tous ceux qui nous accompagnaient n'entendaient rien de ce que disaient les démons. Mon père me dit:

- Françoise, c'est Dieu qui nous envoie ces gens pour nous venir en aide. Prends courage et dépêchons nous, sinon, si nous traînons, nous risquons de les manquer!

A cet instant précis les démons clouèrent mon père au sol. Il eut une sorte de crampe subite qui le força à rester couché. Il était impossible d'avancer.

La paralysie qui m'avait empêchée de marcher avait été transmise à mon père! Les démons me dirent: "Puisque c'est lui qui tient à t'amener là-bas, nous allons voir maintenant comment il va s'y prendre!" Je tombai en sanglotant dans les bras de mon père, toute abattue.

Il m'encouragea à poursuivre le voyage sans lui: "Cette crise de rhumatisme ne pouvait choisir un aussi bon moment pour me terrasser! Avec un petit repos, un jour au plus, je serai rétabli. La douleur sera moins forte que maintenant. Puisque tu peux marcher maintenant, prends courage, ma fille, et va trouver ces gens dont nous a parlé cette femme tout-à-l'heure. Je vous rejoindrai dès que possible. Ne vous inquiétez pas pour moi, cela passera!" Puis, se tournant vers son neveu, il dit: "Prends soin de ta soeur!"

Bien-aimés du Seigneur, c'est par la foi que j'ai fait cette distance sans tenir compte de tout ce que me disaient mes locataires. Je marchais lentement en titubant. Tous les dix kilomètres, nous nous reposions pour souffler. La maladie m'avait fortement affaiblie. Les privations, ajoutées aux tracasseries des démons, m'avaient accompagnée sur ma longue route vers la guérison. Mieux valait pour moi mourir en cours de route, que de ne pas arriver à destination

Il ne me restait plus qu'une journée de marche environ, lorsque les démons m'ôtèrent l'usage de la parole, m'empêchant ainsi de communiquer avec le monde extérieur...
 


.
website security
 
Top